Yann Ehrlacher – « Confirmer, c’est mieux ! »

Après Yvan Muller et Sébastien Loeb, un autre Alsacien décroche des titres mondiaux au volant d’un tonnerre mécanique : le Haut-Rhinois Yann Ehrlacher, sacré pour la deuxième fois en WTCR.

186
Déjà deux titres mondiaux à seulement 25 ans pour Yann Ehrlacher. / ©Xavi Bonilla / DPPI

Maxi Flash : Yann, tu as reçu à la Meinau, avant Racing-OM, le prix UJSF du sportif alsacien de l’année 2020 – avec un an de retard, à cause de la crise sanitaire…

Yann Ehrlacher : C’est un titre honorifique qui a beaucoup de valeur pour moi. L’Alsace, c’est une terre de sport, avec beaucoup d’athlètes de haut niveau, c’est forcément sympa de recevoir ce genre de prix.

On parle de 2020, mais en 2021, tu as récidivé en WTCR, la coupe du monde des voitures de tourisme !

La première fois, c’est bien, mais confirmer, c’est mieux ! C’est toujours plus surprenant en termes d’émotion la première fois, mais il y a quand même beaucoup de pression qui se relâche. Je suis le plus jeune champion du monde de la discipline, je gagne déjà deux fois, et j’ai encore de belles années devant moi !

De quoi s’installer aux côtés de Sébastien Loeb ou Yvan Muller ?

Dans le sport, il y a deux steps: y arriver et y rester. Ce qu’il faut retenir de ces deux pilotes, c’est qu’ils ont perduré, ils ont performé dans le temps. C’est compliqué parce que ça demande de l’adaptation. Mon objectif, c’est d’être au plus haut niveau le plus longtemps possible, mais je n’ai aucune prétention de dire que je me rapproche d’eux. Je vais devoir travailler encore de longues années !

Comment tu décrirais ta discipline, le WTCR ?

C’est une discipline où tout est serré ! Ils font des voitures les plus équivalentes possibles, il y a beaucoup de bagarre, c’est coups de portière. Ça dure 30 minutes, il faut tout donner. C’est un show, c’est très spectaculaire.

Tu as des envies d’autre chose ?

Je m’éclate en WTCR, et il y a beaucoup de choses à faire et à développer, avec notamment l’arrivée de l’hybride. À nous aussi, pilotes, d’intéresser les gens. Je n’ai que des retours positifs, ça commence à venir doucement.

En tant que pilote, ton avis sur le dernier GP de F1 de la saison avec la victoire de Verstappen ?

J’aurais pas aimé être à la place d’Hamilton ! (rires) Je suis content pour le panache de Verstappen, qui n’a pas volé le titre si l’on regarde l’ensemble de la saison. C’est juste dommage que ça termine avec le Safety Car, alors que Hamilton avait géré et dominé la course. Verstappen a eu beaucoup de chances, mais ça ne remet pas en cause l’œuvre de sa saison.

CONTENUS SPONSORISÉS