Woerth – Un jardin où poussent les idées

Les arbres fruitiers prennent le soleil au-dessus des légumes et des fleurs essaimés sur le terrain de la Tormatt. Depuis le mois de mars et le rachat du lopin de terre à une habitante de la commune, une trentaine de petites mains s’active ici pour créer un havre de paix.

120
Tomates, noisettes, choux, radis, haricots, pommes de terre, pivoines et variétés anciennes de tomates se côtoient à la Tormatt. / ©Battiste Delfino

 « Le but est de donner envie à ceux qui n’ont pas de potager de se greffer à notre projet », lance Andrée Burkhardt, adjointe au maire et l’une des créatrices de ce jardin partagé. Après seulement deux mois d’exploitation, les 14 jardiniers de Woerth ont déjà des projets plein la tête : « On est motivés et prêts à accueillir tous les curieux. Ce petit jardin a de grandes ambitions, comme créer une bourse aux plantes, organiser des repas à base des récoltes ou encore des initiations pour les petits avec les élèves des écoles primaire et maternelle de Woerth.»

L’association Fruits, Fleurs et Nature de Woerth a fourni un broyeur pour nettoyer le terrain, le CCAS a permis de financer quelques outils (pelle, râteau et gants, etc.) disponibles en libre-service. Ici, tout se fait à plusieurs et en respectant une philosophie de communion entre les habitants et la nature : pas de pesticides et de combat de coqs. Le jardin partagé de la Tormatt est un lieu pour faire fuser les idées autour des valeurs simples de la permaculture : « Toutes les décisions sont discutées. On donne à la Tormatt et elle nous le rend… C’est terriblement apaisant», conclut Béatrice, l’une des jardinières chevronnées du petit comité. Les familles prévoient d’installer des bancs, une table et des toilettes sèches, histoire de faire réellement de l’endroit un lieu de rencontre privilégié dans le village. 

CONTENUS SPONSORISÉS