Wissembourg – L’hôpital s’est doté d’une IRM

Le centre hospitalier intercommunal de la Lauter étoffe son plateau technique. Il est composé d’un service de mammographie, de scanographie, de radiologie conventionnelle et, désormais, d’une IRM.

70
L’offre de soins s’étoffe au centre hospitalier de Wissembourg. / ©DR

En 2018, l’Agence Régionale de Santé a autorisé la mise en place d’un équipement lourd nécessaire à l’activité IRM sur le site du centre hospitalier de Wissembourg. L’abréviation IRM signifie Imagerie par Résonance Magnétique. Il s’agit d’une technique qui, contrairement au scanner, n’utilise pas de rayons X, et qui produit une image en coupe du corps humain dans tous les plans de l’espace, pour poser un diagnostic.

Elle permet de visualiser de nombreux organes, comme le cerveau, les articulations, les organes digestifs, les vaisseaux sanguins, le cœur. Les pathologies recherchées en IRM sont multiples : lésions infectieuses et inflammatoires, hernie discale, lésion des ligaments ou des ménisques, AVC, tumeurs. Les travaux ont commencé en janvier 2021. Une extension a été créée pour pouvoir accueillir la machine. Tout autour, le service d’imagerie s’est modernisé, agrandi et réorganisé, pour des circuits patients plus pertinents, des zones d’attente plus confortables et des locaux plus fonctionnels.

Une offre de proximité adaptée aux besoins des patients

Cette IRM permet des explorations plus spécifiques à visées mammographiques et cardiologiques, en plus de tous les examens classiques, tels que les explorations cérébrales, ostéo-articulaires, abdominales, pelviennes, rachidiennes.Quatre manipulateurs en électroradiologie médicale et un radiologue ont été embauchés pour répondre aux besoins de cette activité. Le centre hospitalier a mis en place un secrétariat partagé entre l’imagerie et le laboratoire, pour des circuits patients raccourcis.

Tout cela améliore l’offre de soins : « Le fait de disposer d’une IRM est un plus pour les patients. Avant, ils devaient se rendre jusqu’à Haguenau. L’IRM est utilisée depuis le mois de novembre, mais la crise sanitaire nous a poussés à reporter l’inauguration. Celle-ci aura lieu le 24 juin, en présence, entre autres, des maires de Wissembourg et de Haguenau, de représentants de l’ARS et du député Frédéric Reiss », indique Angélique Rugraff, assistante de direction au centre hospitalier.

CONTENUS SPONSORISÉS