Wissembourg – Le bon moment pour arrêter de fumer

Le mois de novembre est le Mois sans tabac. L’occasion pour les fumeurs qui le souhaitent de réduire leur consommation ou d’arrêter définitivement la cigarette. Pour les aider, les centres de soins, d’accompagnement et de prévention des addictions (CSAPA) sont à leurs côtés.

174
Sophie Koch, infirmière scolaire, et Richard Lortz, addictologue à l’hôpital, ont mené des actions au lycée Stanislas de Wissembourg pour aider les jeunes à arrêter de fumer. / ©Documents remis

Tout au long de l’année, ces centres sont à l’écoute des personnes confrontées à toutes sortes d’addictions. Ce mois-ci, l’accent est mis sur le tabagisme. À Wissembourg, le CSAPA va à la rencontre des habitants : « L’action phare de cette année est notre présence tous les samedis de 10h à 11h à la Maison des associations. Les gens peuvent venir, sans s’inscrire, pour obtenir de l’aide », annonce Richard Lortz, du CSAPA. Lui et ses collègues encouragent les personnes motivées, répondent aux questions de celles qui doutent. Différents thèmes sont abordés chaque samedi, comme la dépendance à la nicotine et les substituts qui existent, la dépendance au geste et les astuces permettant de s’en débarrasser, la gestion de la frustration. Le public est également informé sur la méditation, l’hypnose et le soutien médical prévu pour aider les personnes souhaitant arrêter de fumer. Une intervention aura également lieu le 19 novembre à l’épicerie sociale, à l’attention des bénéficiaires.

Un effort envers les jeunes

Le CSAPA se déplace aussi au lycée Stanislas tous les mardis. Les jeunes bénéficient de consultations de tabacologie et de séances de méditation, pour apprendre à gérer le stress ressenti lorsque l’on tente d’arrêter de fumer : « D’après les statistiques, les jeunes fument davantage, et nous souhaitons faire un effort envers cette population, car plus on commence tôt, plus la dépendance est forte. Par ailleurs, même s’il est possible d’arrêter de fumer sans aide, en étant accompagnée, une personne voit ses chances de réussir augmenter de 70 % », précise Richard Lortz. Ces interventions au lycée continueront après le Mois sans tabac et, toute l’année, au centre hospitalier, des consultations gratuites et anonymes sont proposées par le CSAPA pour soutenir les personnes qui souhaitent en finir avec la cigarette ou d’autres addictions comme la drogue ou les jeux.

Les membres du centre peuvent être contactés au 03 88 54 11 16 ou à l’adresse csapa@ch-wissembourg.fr.

CONTENUS SPONSORISÉS