Weyersheim – Pieds nus et vers de terre à la Basse-Zorn à l’an vert

La sixième édition de l’éco-manifestation Basse-Zorn à l’an vert aura lieu à l’espace W de Weyersheim le dimanche 22 mai de 10h30 à 20h : cinquante exposants locaux présentent leurs initiatives responsables agrémentées de spectacles et animations familiales.

378
L’événement entend reconnecter les gens à la nature. / ©DR

« Comment faire pour mieux vivre et en même temps passer une belle journée ensoleillée ? » Sophie Dumas, responsable de la communication à la Basse-Zorn, connaît la réponse. « La Basse-Zorn à l’an vert permet de découvrir l’écologie de façon ludique et pédagogique, l’entrée est gratuite. » Et, hasard du calendrier, cette année l’événement a lieu lors de la Journée internationale de la biodiversité ! Le label “éco-manifestation” de niveau 3 sur 3 lui a également été attribué, pour limiter les impacts environnementaux : par exemple, utiliser l’énergie solaire et mécanique pour la sonorisation, compenser financièrement les émissions carbone, inciter à venir à vélo, trier les déchets, prêter et réutiliser la décoration, etc.

Des spectacles à tendance écologique

Outre le village des initiatives locales qui regroupera une cinquantaine d’associations et artisans du territoire et s’occupera de réemploi, compost ou troc de plantes, des balades nature partiront sur les thèmes « Mangez-moi », « Secrets des vergers » et « Mystères et vers de terre ». Des spectacles à tendance écologique viendront égayer la journée, avec « En selle », « Les contes de la cigogne » et « Léon saves the world », sans oublier Banana impro et le « Jazz du brocanteur ».

La Basse-Zorn à l’an vert. (c) 2017 madeos-images.com

Un sentier pieds-nus de 200 mètres

« À l’échelle de l’humanité, cela ne fait pas longtemps que nous avons des chaussures qui nous isolent de la surface de la Terre », commence Robert Bitter, créateur du sentier pieds-nus Sensoried à Muttersholz, et maintenant à Weyersheim.

« Je suis autrichien, mais pas Cro-Magnon non plus, et pourtant, quand j’étais jeune, nous marchions pieds-nus de mai à septembre et nous n’étions jamais malades ! Sous la voûte plantaire, tous les organes réagissent par acupression, c’est comme un massage et ça crée des sensations qu’il faut retrouver. Marchez pieds nus partout où vous le pouvez, vous dormirez mieux ! » Copeaux de bois, sable, gravats, paille, troncs, un tunnel à quatre pattes et une plaque de métal jalonneront le sentier pieds-nus de l’espace W, entre prairie et verger. Il sera conservé en libre accès après la manifestation.

CONTENUS SPONSORISÉS