Vosges du Nord : entre tradition et migration

Depuis la semaine dernière et jusqu’au 18 janvier 2020, le Parc naturel régional des Vosges du Nord présente à la médiathèque de Brumath « D’ici et d’ailleurs, à la croisée des Vosges du Nord », une exposition itinérante qui raconte l’histoire des hommes et des femmes qui ont façonné la région à travers les siècles.

0
25

Le Parc Naturel des Vosges du Nord a été fondé en 1975. Il regroupe 82 000 habitants sur
111 communes et 128 000 hectares partagés entre l’Alsace et la Lorraine. Classé réserve mondiale de biosphère par l’UNESCO depuis 1989, ce parc naturel régional s’organise autour d’un projet collectif de développement durable, fondé sur la valorisation conjointe de son patrimoine naturel et culturel.

Un territoire précieux

Situé à l’extrême nord-est de la France, voisin de l’Allemagne et à cheval sur la Lorraine et l’Alsace, le territoire des Vosges du Nord a été enrichi depuis l’Antiquité par le va-et-vient incessant de ses voisins. Il a été marqué par l’influence des puissances qui l’ont occupé et l’histoire de ceux qui en sont partis. « Ils et elles sont venus d’ailleurs et ont enrichi le territoire, d’autres sont partis d’ici et ont été les ambassadeurs du territoire ailleurs », racontent les organisateurs. Cette exposition réalisée avec la participation de 10 musées des Vosges du Nord retrace les traditions et les grandes migrations qui ont eu lieu sur le territoire. Un compte rendu plutôt complet qui traite des coutumes, de l’artisanat et de religion, sur une période s’étalant de l’époque gallo-romaine à aujourd’hui. Un projet soutenu par le Ministère de la Culture, la Région Grand Est et le Département du Bas-Rhin.

Une histoire sans fin

L’exposition utilise la grande histoire et ses acteurs pour nous en raconter une autre. Ainsi, on peut, par exemple, lire sur les panneaux explicatifs qui habillent les vitrines, que les Romains nous ont transmis leur maîtrise du travail de la terre cuite, comme l’attestent les poteries retrouvées à Reichshoffen, et que celles-ci ont perduré avec les poteries de grès au sel à Betschdorf, avant de se décliner avec les fameuses boules de Noël anciennes, conservées par le Musée du Verre et du Cristal de Meisenthal.

En tout, environ 200 objets de collection seront à découvrir, pour la plupart inédits et encore jamais réunis dans une même exposition.

Une exposition accessible à tous

À Brumath, des manipulations interactives et des dispositifs multimédias enrichissent la présentation, et créent un lien entre les œuvres provenant des différents musées. Proposée en français, allemand et anglais, l’exposition est pensée de manière à être accessible à tous. Le mobilier est même conçu pour être totalement accessible aux personnes à mobilité réduite.

L’exposition circule déjà depuis mars dans la Région Grand Est et dans quelques villes allemandes, et finira sa course dans le bassin rhénan en mars 2021. À Brumath, elle est accessible dès maintenant aux horaires d’ouverture de la médiathèque.