Une réussite familiale récompensée

Fondée en 1888 à Sessenheim, Sautter-Pom’Or est connue pour sa grande variété de jus de fruits, jus de légumes et cidres, dont une gamme de jus bio. Depuis sa création, elle est récompensée par l’obtention de nombreux prix.

0
369

La cidrerie Sautter a été fondée en 1888 par Eugène Sautter, les pommes étant de bonne qualité dans la bande rhénane. C’est en 1953 que l’activité « jus de fruits » démarre avec le jus de pomme. Suivront les jus de fruits rouges, de légumes et enfin des parfums plus exotiques. Aujourd’hui, l’entreprise propose plus de
40 variétés.

DU BIO

Depuis plus de 30 ans, Sautter-Pom’Or propose des jus faits à partir de fruits et de légumes issus de l’agriculture biologique et ses produits sont certifiés. « Nous avons des jus conventionnels ainsi qu’une dizaine de jus bio. Les pommes proviennent de la région, d’un rayon de 50 km autour de Sessenheim. Nous faisons beaucoup de mélanges, avec de la mangue, de la mirabelle ou du coing. Nous faisons aussi des boissons pétillantes. Nous réfléchissons toujours à de nouvelles recettes », explique Nathalie Sautter-Schutz, qui représente la 5e génération dans l’entreprise familiale. Elle travaille avec ses parents, son mari et une dizaine de salariés.

Chaque année, ils transforment entre 2 000 et 3 000 tonnes de pommes, ce qui représente environ 2 millions de bouteilles. Par ailleurs, 70 % des bouteilles en verre sont consignées, et ce depuis 1953, de quoi donner un coup de pouce à Dame nature !

DE NOMBREUX PRIX

Cette année, une nouvelle fois, Sautter-Pom’Or a été récompensée pour son travail : « Nous avons reçu une médaille d’or pour notre pur jus de pomme trouble et une autre pour notre pur jus de pomme bio au concours agricole de Paris. Nous recevons régulièrement des prix, cela nous encourage », ajoute Nathalie Sautter-Schutz. L’entreprise continue sur sa lancée. La demande est forte, notamment en ce qui concerne le jus bio, et tout nouvel apporteur, qu’il soit amateur ou arboriculteur professionnel, est le bienvenu.