Une langue étrangère autour d’un café

Tous les mercredis soirs à Haguenau, quelques Nord-Alsaciens se retrouvent autour des tables du Piccadilly’s Pub de Haguenau, avec le même objectif : discuter dans une langue étrangère.

0
39

Lorsque l’on souhaite maîtriser une langue étrangère, il n’y a pas de secret : il faut la pratiquer. Pourtant, la vie professionnelle, les études et la vie privée ne laissent pas toujours de place au voyage et à la rencontre. C’est pourquoi dans de nombreux pays et de nombreuses villes, il existe des cafés polyglottes. Des rendez-vous réguliers qui permettent aux apprenants de se retrouver autour d’une table d’un café, afin de converser dans la langue qu’ils ont choisie. La même langue est parlée par les personnes qui se regroupent autour d’une même table.

Depuis 2008 à Haguenau

Ces rendez-vous sont notamment prisés dans les villes universitaires, mais pas seulement. Depuis 2008, le Café Polyglotte d’Alsace du Nord permet à des bilingues en herbe de se rencontrer, chaque semaine, autour des tables du Piccadilly’s Pub de Haguenau.

Lucien Mochel y participe depuis maintenant cinq ans.
« On y rencontre des retraités qui veulent approfondir leur anglais pour voyager, c’est mon cas, des étudiants qui ont un oral à passer, ou encore des professionnels qui souhaitent pouvoir communiquer plus facilement au téléphone », explique-t-il. « Chacun est libre de changer de table au cours de la soirée. »

Des motivations diverses

Ces échanges l’ont beaucoup aidé, puisqu’il a depuis pu voyager aux États-Unis, au Japon, ainsi que dans d’autres pays dans lesquels la langue anglaise est indispensable. « Les conversations sont très libres. Cela permet de prendre de l’assurance lorsque l’on s’exprime », poursuit-il.

Parmi les participants, certains parlent déjà parfaitement l’allemand, quand d’autres souhaitent le maîtriser. « Nous vivons dans une région transfrontalière dans laquelle les germanophones sont très appréciés. Le bassin d’emploi est très important le long du Rhin, mais il manque de personnes qui parlent l’allemand », constate Lucien Mochel.

Ce sont aussi des raisons plus personnelles qui peuvent pousser les Nord-Alsaciens à participer à ces réunions : des petits-enfants qui souhaitent échanger avec leurs grands-parents italiens, par exemple. « Rien ne remplace la parole ! », conclut Lucien.   

Mercredi 18h30-20h30 – Piccadilly’s Pub Haguenau.
Entrée libre
Renseignements : 03 88 06 15 22, annehervebustos@dbmail.com