Un studio d’enregistrement ouvre ses portes à Uhrwiller-Niefern

Dans un ancien moulin plus que centenaire de Niefern, des passionnés de musique ont monté un véritable studio d’enregistrement appelé La Turbine. Le projet a germé dans leur tête en 2016 et les travaux ont commencé en 2018. Ils viennent de s’achever et les premières sessions d’enregistrement sont prévues pour la mi-octobre. Avec son label Red Rock Records, l’équipe espère produire plusieurs groupes.

2048
L’équipe : Kevin Ettel, Théo Seemann, Émile Fichter et Clément Adolff

La Turbine, c’est l’histoire d’une bande de potes : Clément Adolff, Kevin Ettel, Émile Fichter et Théo Seemann. Ils se sont tous connus grâce à la musique. L’envie de monter un studio d’enregistrement leur est vite venue : « Au lieu d’aller dépenser plein de sous dans un studio du secteur et vu qu’on a de la place à Niefern, on s’est dit qu’on avait qu’à installer un petit home studio dans une des dépendances du moulin. C’est ce qu’on a fait. Très vite, d’autres groupes ont eu envie de venir et de travailler ici, l’équipe actuelle du studio s’est formée. C’est un peu l’événement déclencheur de toute la suite », raconte Clément Adolff. Cependant, les locaux commençaient à se faire petits.

Du home studio au studio professionnel

À quatre, avec leurs mains et leurs connaissances dans le bricolage, les garçons se sont lancés dans ce projet d’agrandissement et de professionnalisation : « On a commencé à travailler dessus en 2016. Les travaux ont commencé en 2018. On a décidé de tout faire en autoconstruction. Vu qu’on aimait tous bricoler, on s’est lancé dedans. On a pu le faire comme on voulait », complète Clément. Maintenant, le plus gros des travaux est terminé.

Le studio d’enregistrement est spacieux avec ses 130 m² / ©Documents remis

Le studio fait 130 m² et la partie administrative 50 m². Pour accueillir des groupes, les garçons ont également travaillé sur un logement : « Il se présente comme une petite maison de 80 m². Là-dedans, il y avait aussi tout à faire. Il permettra d’accueillir les artistes qui viendront travailler chez nous », détaille Clément Adolff. « Le studio peut aussi accueillir des ensembles, des chorales ou d’autres harmonies », ajoute-t-il. Maintenant fin prêt, les premières sessions d’enregistrement commenceront mi-octobre et le planning se remplit jusqu’en décembre. « Une belle soirée d’inauguration avec tartes flambées, groupes et exposition est prévue. On attend l’année prochaine », conclut Kevin Ettel.

©DR

CONTENUS SPONSORISÉS