Un jumelage franco-polonais

Récemment, une charte de jumelage a été signée entre Bischwiller et la ville polonaise de Zgierz. Les deux communes, malgré la distance, présentent des points communs et souhaitent s’engager ensemble dans divers projets.

0
33

Depuis 1997, la ville de Bischwiller est jumelée avec Hornberg, en forêt Noire. Elle entretient également des liens d’amitié avec Elbeuf, en Normandie. Pour la petite histoire, après l’annexion de l’Alsace à l’Allemagne en 1871, plusieurs drapiers et tisserands bischwillerois qui refusaient la nationalité allemande ont émigré vers Elbeuf où ils ont développé leur entreprise.

Bischwiller est aussi en contact depuis 2015 avec Zgierz, une ville polonaise. Des élus des deux communes se sont rencontrés à diverses reprises, notamment à l’occasion de la Semaine Européenne de la Démocratie Locale ou à la Fête des Fifres. Ces rencontres ont permis de jeter les bases d’une coopération économique, culturelle et sportive.

Nouveau jumelage

La charte de jumelage a été signée en Pologne le 1er mai par le Maire de Bischwiller, Jean-Lucien Netzer, et Przemyslaw Staniszewski, le Président de Zgierz.

La signature de la charte en France est envisagée entre le 9 et le 11 novembre. Ce jumelage a un sens : « Les deux villes partagent des points communs, en particulier une industrie textile florissante au milieu du 19e siècle, ainsi que des épisodes historiques tourmentés », indique Sophia Vogt, Conseillère municipale déléguée.

Au cœur de l’Europe

Ce nouveau jumelage vise à faire rayonner l’image de la France en Pologne et s’inscrit dans un vrai projet européen. Les deux villes s’engagent à conjuguer leurs efforts pour contribuer au succès de l’entreprise de paix, de progrès et de prospérité qu’est l’Union européenne. Elles coopéreront sur le plan social et culturel, mettant en valeur les patrimoines français et polonais, notamment en lien avec le passé industriel textile. Elles organiseront également des événements sportifs et de loisirs, et encourageront les échanges entre les habitants des deux communes.