Un habitant d’Offendorf parcourt 300km à pied pour La Croix-Rouge

Il y a deux semaines, un habitant d’Offendorf s’est lancé un défi sportif et solidaire : rallier son village à Charleville-Mézières à pied (soit quelques 300km) en seulement 6 jours, et récolter des fonds en faveur de la Croix-Rouge pour les redistribuer sous la forme de donations alimentaires aux étudiants les plus précaires.

478
Éric Pinas a traversé une bonne partie du Grand Est pour récolter des dons / ©DR

300 km de marche, ça ne se fait pas sur un coup de tête. Quel est le but de cette traversée du Grand Est ?

Éric Pinas : L’objectif, à la base, c’était de sensibiliser le maximum de personnes à ce que signifie le don de soi. Si, du haut de mes cinquante-sept ans, je suis capable de marcher aussi longtemps, au rythme de 50km par jour, tout le monde est en capacité d’aider depuis son canapé, en allant sur une plateforme
de dons en l’occurrence.  

MF : Comment s’est articulé le projet ? C’est vous qui l’avez soumis à la Croix-Rouge ?

EP : J’ai découvert puis intégré la Croix-Rouge il y a vingt-cinq ans. Quand la pandémie est arrivée, j’ai regardé autour de moi en essayant d’aider les gens, en tenant compagnie aux personnes du troisième âge, par exemple. De fil en aiguille, j’ai rencontré beaucoup de jeunes en grande précarité, qui en raison de la crise avaient perdu leur job et/ou avaient du mal à se nourrir. Une situation difficile à accepter. Ça leur a plu tout de suite.

MF : J’imagine qu’au-delà du côté solidaire de l’action, cette expérience vous a apporté quelque chose de plus personnel. Je me trompe ?

EP : Déjà, c’est peut-être bête à dire, mais je me suis rendu compte de ma capacité à me dépasser, physiquement et mentalement. J’ai rencontré des gens formidables dans une bonne partie des villes que j’ai traversées. J’ai vu des paysages magnifiques, sur lesquels on ne s’arrête jamais lorsqu’on prend la voiture. J’en ai pris plein les yeux ! 

MF : Offendorf, Phalsbourg, Metz, Saint-Supplet, Blagny, Charleville-Mézières… Quelle a été la meilleure partie de votre voyage ?

EP : J’ai reçu un accueil fabuleux par le comité de la Croix-Rouge de Metz, et j’ai rencontré beaucoup de personnes dans le centre-ville, sur ma route vers la Mairie. Le sublime du sublime ce fut mon arrivée, lundi dernier à Charleville. L’accueil a été fabuleux partout. Dans ma tête, j’allais juste prendre le départ et faire ma traversée. Finalement, ces rencontres ont marqué ma vie.  

Pour faire un don sur la cagnotte de la Croix-Rouge, rendez-vous sur basrhin.croix-rouge.fr/avec

 

CONTENUS SPONSORISÉS