Un Grand de demain

Cette année, le Gault et Millau a décerné à Yannick Germain, de l’Auberge au Boeuf à Sessenheim, le titre de Grand de demain. Une belle récompense qui vient s’ajouter aux autres.

0
245

Originaire de Sessenheim, Yannick Germain a toujours voulu être cuisinier.
D’une formation solide chez Fernand Mischler, au Cheval Blanc à Lembach, puis aux Acacias à Niederbronn, il a obtenu son premier poste à l’Hostellerie Levernois de Beaune (2 étoiles Michelin), puis a poursuivi son parcours chez Jean-Jacques Rovelli, à l’hôtel 5 étoiles Crans Ambassador de Crans-Montana.

Une histoire de famille

Yannick Germain avait prévu d’explorer encore d’autres cuisines, dans d’autres pays, mais il est revenu à Sessenheim plus tôt que prévu : « L’Auberge au Bœuf est un établissement géré par ma famille depuis quatre générations. Lorsque mon grand-père est tombé malade, je suis allé aider ma mère en cuisine, c’était en 1998. Puis, en 2005, j’ai repris le flambeau avec mon épouse. Au fil des ans, la cuisine a évolué et s’est affinée, dans cet établissement cultivant tradition et modernité », nous confie le Chef.

De belles distinctions

Depuis 2012, il est régulièrement récompensé : Jeune talent Alsace 2012 du Gault et Millau, Jeune chef de l’année du PUDLO Alsace 2013, premier macaron Michelin en 2015. Promu Maître-Cuisinier de France en 2014, il a rejoint aussi diverses associations comme celles des Maîtres-Restaurateurs, des Chefs d’Alsace ou des Étoiles d’Alsace. En 2017, le Gault & Millau lui décerne le prix du Terroir d’Exception et, en 2019, il est sacré Grand de demain : « Je ne m’attendais pas à cette récompense, cela me fait très plaisir. Ce titre est très important pour moi. Le Gault & Millau fut le premier guide à parler de l’établissement, cette lumière nous a propulsés pour la suite », poursuit Yannick Germain.

D’autres établissements et cuisiniers alsaciens ont été distingués par le célèbre guide cette année, signe que la gastronomie alsacienne se porte bien !