Un gala d’exception pour Hoerdt

La Gym Union de Hoerdt a été fondée en 1909 et peut afficher fièrement son statut de club doyen de la commune avec ses 110 au compteur. Pour ce grand anniversaire, les membres du club ont voulu marquer le coup avec un grand gala qui va rassembler des invités prestigieux.

0
521

Chaque année, un petit gala vient clôturer la saison de la Gym Union de Hoerdt. En 2018, dès la page tournée, l’idée d’un gala un peu plus costaud a germé pour célébrer les 110 ans du club. « On voulait marquer le coup », souligne Béatrice Debrie, la trésorière du club. « Finalement, ça a pris corps cet été à mesure que l’on prenait les contacts. On voulait faire venir des gymnastes de haut niveau. »

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’affiche a de la gueule. On ne parle pas de niveau régional, mais bien national et même international, avec la présence d’Aline Friess, 11e aux derniers championnats du monde à Stuttgart (et sélectionnée pour les JO de Tokyo), Juliette Bossu, médaillée d’or des internationaux de France l’an dernier, ou encore Cyril Tommasone, médaillé d’argent aux championnats d’Europe. On peut y ajouter le local de l’étape, Tristan Guth, récemment sélectionné pour les championnats de France Elite de juin prochain à Lyon. La partie sportive est donc assurée par du très, très haut niveau, et ça donnera sûrement quelques idées aux plus jeunes spectateurs.

Valoriser le club

et les gymnastes

Pour que l’événement soit réellement populaire, il fallait « faire un beau spectacle », selon Béatrice. « C’est important pour le rayonnement du club, et aussi pour mettre ces athlètes en valeur. » Il faut donc attirer du monde. Pour cela, pas mal de petites surprises, avec du Dancehall ou encore un collectif de gymnaste qui revisite la discipline en y intégrant des éléments chorégraphiques et acrobatiques. Plaisir des yeux, comme dirait l’autre. Une soirée dansante viendra parachever l’œuvre des bénévoles.

Le tarif est plus que raisonnable compte tenu du programme proposé : 10€. Un prix qui permet d’assister au gala ET à la soirée. Niveau fréquentation, si l’on espère le plus de monde possible, Béatrice a du mal à positionner la jauge : « Je pense qu’on aura au moins les passionnés de gym… Après, je sais que le comité départemental nous suit, et a envoyé un message à tous les clubs. On a aussi des gens qui nous appellent pour venir uniquement à la soirée… » Les organisateurs vont sans doute devoir faire quelques pirouettes supplémentaires.   

Renseignements et billetterie : www.union-hoerdt.co