Un concours artistique qui fait tomber le masque

La Ville de Haguenau organise un concours d’arts plastiques « Les Jeunes du monde entier ». Dessins, peintures, photos : les jeunes de 3 à 25 ans sont libres de représenter des visages, des regards… dissimulés par les masques depuis bientôt un an.

151
Mathilde Vinot, 1re spécialité arts plastiques. Petite fille qui saute dans la flaque d'eau - aquarelle ©DR

En quelques mois, la pandémie a bouleversé bon nombre d’aspects de la vie quotidienne. À commencer par les visages, désormais masqués. L’idée du concours est née lors d’une réunion entre Marie-France Genochio, adjointe à la Ville et professeure d’arts plastiques, et ses étudiants. 

« Ils se sont rendu compte que les sourires, les émotions manquaient. À sa manière, le concours sert à pallier à cela », témoigne Julie Gicquel, chargée de communication à la direction de la Jeunesse et des Sports. Les jeunes âgés de 3 à 25 ans sont invités à réaliser sous forme de dessins, de photos ou de peintures des visages, des émotions, des attitudes, des regards. Des classes entières peuvent participer sous forme collective (jusqu’au collège), mais chacun peut aussi s’inscrire individuellement.

Laura Kohlhoeffer, Terminale spécialité arts plastiques. Enfant cancer – peinture à l’huile. ©DR

Une exposition éphémère dans la ville

Si la thématique porte sur les visages, la démarche reste assez libre. Les sujets peuvent être abordés de manière émotionnelle, psychologique, autobiographique…

« Il y a différentes manières d’évoquer les visages. Le jury regardera l’originalité et la sincérité de l’oeuvre », ajoute Julie Gicquel. Mais il y a aussi d’autres critères tels que le respect du thème proposé, et l’aspect non polémique de l’oeuvre. La Ville de Haguenau prendra ensuite en photo les oeuvres qui seront exposées de manière éphémère au centre-ville et en périphérie.

L’inscription au concours est possible à compter du 25 janvier et jusqu’au 20 mars 2021. Le dossier de candidature est à compléter directement sur le site de la Ville de Haguenau.

CONTENU SPONSORISÉ