Uhrwiller – Un unique producteur de mozzarella en Alsace

Michaël Christmann, exploitant agricole à Uhrwiller, est le seul producteur de mozzarella en Alsace ! Une aubaine pour les amateurs de cette spécialité d’origine italienne, dont la fabrication est rare en France, mais qui est pourtant le fromage le plus consommé dans le monde.

1013
Michaël Christmann est le seul à proposer de la mozzarella alsacienne.

Pourquoi vous être lancé dans la confection de mozzarella alsacienne ?

J’ai commencé en 2018. Avant, j’étais salarié au SDEA et je m’occupais de bovins à viande, de vaches charolaises. J’ai voulu me reconvertir et me dédier uniquement à l’élevage. Cela faisait longtemps que je pensais à la production de mozzarella, j’ai alors décidé de prendre cette voie. Aujourd’hui, c’est mon activité principale. Cela demande énormément de travail, mais je suis satisfait du résultat.

Comment devient-on producteur de mozzarella dans une région où cela n’est pas une tradition ?

Avec mon épouse, qui me donne un coup de main, nous avons commencé en tâtonnant. Nous avons acheté une dizaine de bufflonnes, des animaux que nous ne connaissions pas. Il a fallu s’adapter. Ces vaches donnent seulement huit litres de lait par jour, en deux traites. Pour démarrer, nous avons visité un élevage en Belgique, et nous avons demandé l’aide d’un spécialiste. La fabrication de mozzarella est compliquée. Par exemple, il faut réunir certaines conditions, comme un environnement chaud et humide.

Grâce au lait riche et onctueux des bufflonnes, Michaël Christmann et son équipe fabriquent différents types de fromages.

Cette spécialité italienne n’est pas le seul produit que vous proposez ?

Aujourd’hui, nous possédons 40 bufflonnes et, avec leur lait particulier, qui est sain, riche, onctueux et très blanc, nous fabriquons d’autres fromages : de la faisselle, de la tomme, des fromages à tartiner de différentes saveurs ou du munster. Nous proposons aussi des yaourts et la glace en été, et nous avons plein d’idées pour la suite ! Avec ma collaboratrice, qui est en reconversion professionnelle, nous nous développerons encore plus quand nous disposerons de nos nouveaux locaux.

Quand ces locaux seront-ils prêts ?

Un nouveau bâtiment sera prêt à la fin de l’année. Nous nous sommes lancés dans cette construction à Uhrwiller pour regrouper au même endroit l’élevage et la fromagerie. Nous pourrons alors faire visiter l’élevage aux clients et mieux les accueillir. Actuellement, les vaches se trouvent à Oberbronn, où a lieu la traite, et la transformation du lait se fait à Uhrwiller. Les ventes ont lieu à ces deux endroits en fin de semaine, et dans quelques fermes ou magasins.

Le lait est transformé à la ferme d’Uhrwiller.

Comment les visiteurs réagissent en trouvant un fromage italien en Alsace du Nord ?

Ils sont un peu étonnés, mais surtout, ils sont intéressés. De notre côté, nous sommes aussi agréablement surpris de voir que beaucoup de gens viennent à la ferme. Ce sont des gens de partout, de Strasbourg, du Haut-Rhin. Les clients apprécient le côté artisanal de nos produits, leur texture et leur goût particuliers.

Voir : domainedesbufflonnes.fr

CONTENUS SPONSORISÉS