Trop de publicité pour la malbouffe ?

185

L’association de défense des consommateurs UFC-Que Choisir lance la pétition « Obésité infantile : dites STOP à la publicité pour la malbouffe ». Elle demande une loi de moralisation du marketing alimentaire, après avoir constaté que 9 annonces sur 10 destinées aux mineurs vantaient un aliment trop gras, trop sucré ou trop salé, classé D ou E. L’association est particulièrement inquiète, d’autant plus que le taux d’obésité chez les enfants est passé de 3% dans les années 1960 à 17% aujourd’hui. Elle juge les dispositifs mis en place jusqu’à présent par les autorités comme étant des échecs, et exige l’interdiction de la publicité pour la « malbouffe » destinée aux enfants à la télévision et sur Internet.

CONTENUS SPONSORISÉS