Trois repreneurs pour Caddie

50

Pour éviter la liquidation judiciaire, l’entreprise Caddie, à Dettwiller, avait annoncé être à la recherche d’un repreneur avant la mi-février. Ils sont trois industriels à s’être manifestés, mercredi 16 février. Parmi eux, l’Union nationale des Scop souhaiterait mettre en place une coopérative avec des salariés, qui permettrait le maintien de 63 emplois sur les 137 actuels. Le deuxième, un industriel du secteur des travaux publics, voudrait racheter la marque Caddie, et ne donne pas plus d’informations. Le troisième n’est autre que le patron de Caddie lui-même : Stéphane Dedieu, avec trois associés. Il espère maintenir 111 emplois sur 137, en faisant appel aux départs volontaires. Son objectif est de réindustrialiser Caddie en réintégrant certains produits qui avaient été externalisés, en diversifiant son offre avec du mobilier design et en proposant d’ouvrir l’usine à la sous-traitance pour la peinture, le zingage et le cintrage de tubes. Une nouvelle audience est prévue ce mardi 22 février, mais la décision du tribunal de Saverne pourrait être repoussée de quelques semaines.

CONTENUS SPONSORISÉS