Tesla Model Y – Toujours une longueur d’avance ?

Avec le Model Y, Tesla s’attaque au marché des SUV familiaux électriques. Et en attendant que la concurrence fourbisse ses armes, l’Américain affiche un rapport prix-prestations imbattable.

200
©DR

Jusqu’où ira Tesla ? Alors que la marque chère à Elon Musk n’a commercialisé sa première vraie voiture qu’en 2012, le constructeur californien a failli atteindre le million de véhicules vendus dans le monde sur l’année 2021.

Et ce niveau de production va encore augmenter maintenant que le Model Y est lancé sur le marché… Doté des mêmes éléments techniques de base que la berline Model 3, ce nouveau SUV familial électrique devrait vite devenir le modèle le plus vendu de la gamme compte tenu de l’attrait des clients pour ce genre de carrosserie.

Il affiche des lignes rondouillardes mais très simples, comme tous les modèles de Tesla depuis la Model S apparue il y a dix ans. Une simplicité d’autant plus visible à l’intérieur, avec une planche de bord épurée au maximum qui centralise toutes les commandes et les informations de conduite dans le grand écran tactile de 15 pouces.

©DR

Des performances impressionnantes

Dans sa version de base « Grande Autonomie », ce nouveau Model Y développe déjà un peu plus de 350 chevaux. Sa conduite atteint un niveau de performances et d’agilité digne de vraies voitures de sport. Les accélérations en ligne droite donnent le vertige aux passagers et l’efficacité dynamique de la voiture impressionne carrément.
On ne perd finalement pas grand-chose à ce registre par rapport à une Model 3 Performance, la berline ultra-sportive de Tesla qui nous avait subjugués l’année dernière. La marque annonce une autonomie maximale de 533 kilomètres mais, comme d’habitude, ce chiffre ne pourra être atteint qu’en ne roulant en ville. Sinon, dès qu’on ajoute de l’autoroute et qu’on roule l’hiver (les batteries marchent moins bien quand il fait froid), cette autonomie maximale réelle dépassera légèrement les 300 kilomètres.

Seul reproche à faire à la conduite du Model Y : une fermeté d’amortissement probablement amplifiée par les grosses jantes de 20 pouces optionnelles de notre modèle d’essai.

Un prix très concurrentiel, mais…

A 59 990 € (avec 2 000 € de bonus écologique à soustraire si vous ne prenez pas d’options), le Model Y coûte cher. Mais son équipement -pléthorique en série- et surtout son niveau de performances rendent l’addition beaucoup plus digeste au regard de la concurrence. Le Volkswagen ID4 GTX par exemple, moins performant et moins spacieux, se négocie à 54 450 €. Le Hyundai Ioniq5, lui aussi moins puissant et plus petit, atteint 56 000 € avec un équipement haut de gamme et des batteries aussi grosses.

Reste une question pragmatique : avez-vous vraiment besoin d’un SUV ? Certes, le hayon du Model Y, son espace gigantesque aux places arrière et son énorme coffre faciliteront la tâche des familles. Sinon, la berline Model 3 moins chère (55 990 € avec la même motorisation) est déjà très spacieuse et profite d’une autonomie supérieure.

CONTENUS SPONSORISÉS