Tennis – Olivetti 90e mondial !

Albano Olivetti, originaire de Haguenau, est entré pour la première fois de sa carrière dans les cents premiers mondiaux du classement du double (90e le 17 mai). L’Alsacien a toutes ses chances de participer à Roland Garros.

165
Albano Olivetti rêve de Roland Garros. / ©Nicolas Gouhier/FFT

Pour Albano, ce classement n’est pas une fin en soi. Le Haguenovien voit plus loin : « On va dire que c’est une étape symbolique importante. Depuis que je me suis spécialisé dans le double, mon objectif est de monter. Pour l’instant, j’ai une progression assez régulière et constante. C’est une fierté d’avoir un classement à deux chiffres ». C’est une véritable opportunité pour lui. « Ça pourrait m’ouvrir des perspectives intéressantes. Plus je monterai dans le classement, plus j’aurai de chances de faire des tournois ATP et même de participer aux Grands Chelems », remarque-t-il.

Début mai, Albano s’est incliné en quart de finale du Challenger de Mauthausen en Autriche. Il a ensuite participé au tournoi de Bordeaux, aux côtés de Hugo Gaston. « On a gagné le premier tour et on a perdu le quart de finale contre une paire très forte, mais c’était un beau match », précise l’Alsacien. L’Open de Lyon, où il a été éliminé en huitième, était sa dernière étape avant Paris.

Roland Garros en ligne de mire

Du 22 mai au 5 juin se tiendra le tournoi français de tennis le plus attendu de l’année: Roland Garros. Albano Olivetti espère y participer : « Avec Adrian Mannarino, nous avons fait une demande de wild card. Nous étions à deux places d’intégrer directement le tableau. De nombreuses équipes se retirent avant la compétition, c’est notre chance. J’espère vraiment y participer », explique-t-il.

Pour la suite de la saison, plusieurs possibilités s’offrent à lui : « Tout est un peu flou. Soit je bascule sur le gazon pour tenter Wimbledon, soit je reste sur terre et je joue des challengers intéressants, notamment en Italie. Les autres joueurs attendent aussi de voir comment ça va se passer de leur côté ». Si Albano n’est pas encore décidé, une chose est sûre : il est motivé.

CONTENUS SPONSORISÉS