Sur M6, Maxime, 9 ans, dépoussière la pâtisserie

Qui a dit que la pâtisserie n’était qu’affaire de grandes personnes ? À 9 ans, Maxime est passionné de gâteaux et autres cupcakes. Récemment, le jeune haguenovien a participé à une émission sur M6 qui sera diffusée dans les prochains mois.

0
1723
Maxime, complice avec Cyril Lignac sur le plateau de l'émission.

Sa spécialité ? Le brownie aux noix de pécan. Il y a bien un autre gâteau, mais Maxime ne peut pas encore en parler. Son gâteau signature apparaîtra dans une émission de concours de pâtisserie bientôt diffusée sur M6 et animée par Cyril Lignac.

Farine, levure, sucre, chocolat : pour le jeune garçon de 9 ans, la passion des fourneaux et des gâteaux est venue l’année dernière, lorsque sa maman a elle-même participé à l’émission «Les Rois des gâteaux» (M6). « Je ne peux pas trop en parler avec mes copains, c’est secret », précise Maxime. « Mais je leur parle beaucoup de ce que je cuisine », poursuit l’écolier qui rentre en CM2 l’année prochaine. Pendant le tournage de l’émission (dont le nom est encore confidentiel), le petit garçon avoue avoir été impressionné par les caméras. Mais c’est surtout sa rencontre avec Cyril Lignac qui l’a marqué : « On n’a pas discuté pâtisserie ! On a fait des blagues et il m’a signé un livre », se souvient Maxime, fier de dire aussi que le célèbre pâtissier s’est abonné à son compte Instagram.

Des défis de gâteaux avec sa maman

Près de Maxime, Leslie, sa maman. Pendant le tournage, elle n’était jamais loin et veillait sur son fils : c’est elle qui gère le compte instagram de Maxime. « Il avait en tête de montrer ses pâtisseries », précise-t-elle. « C’est un mini-Lignac », sourit aussi Leslie. « À la maison, lui et moi on se met en mode défi : il critique, fait des remarques et est très pointilleux », ajoute-t-elle. Cela fait six ans que Leslie, qui est sophrologue, s’est lancée dans la pâtisserie avec l’idée de faire des gâteaux toujours plus originaux pour les anniversaires de ses deux enfants.

« Pour nos dix ans de mariage, c’est Maxime qui a fait les gâteaux », explique Leslie. Maxime aime aussi le tennis, qu’il pratique depuis cinq ans. Mais il envisage déjà la pâtisserie comme son futur métier et ambitionne de faire une école hôtelière. Et pourquoi pas d’ouvrir un restaurant, mais pas à Haguenau… « À Strasbourg ! », lance le jeune garçon.