Strasbourg – Un festival pour les curieux

Du 18 au 23 avril, les compagnies Esprit Joueur et Va savoir organisent la première édition du Curieux Festival. Plusieurs événements, mêlant théâtre, science, humour et impro, seront proposés par des artistes d’ici ou d’ailleurs dans différents hauts lieux de culture de l’Eurométropole.

229
Matthieu Loos et Marko Mayeurl, deux artistes improvisateurs, proposeront Eurêka le jeudi 21 avril à 20h, au Vaisseau. / ©DR

L’idée du festival a germé dans l’esprit de Sébastien Bizzotto, directeur artistique et membre de la compagnie Esprit Joueur, lors de l’écriture de son premier spectacle Singing in the brain. « Je pensais à un événement qui pouvait réunir plusieurs spectacles en lien avec la science, le tout dans la bonne humeur et la rigolade. Ça a longtemps traîné dans mon esprit. Quand je me suis enfin décidé, on m’a beaucoup encouragé. Un festival, c’est un gros projet à organiser. J’ai été ravi de rencontrer une autre compagnie, appelée Va savoir, qui voulait aussi se lancer dans ce type de projet. Nous nous sommes associés pour travailler sur le Curieux Festival», raconte Sébastien Bizzotto. La collaboration était évidente. Toutes deux sont animées par une passion commune pour les sciences et la connaissance, mais surtout par une volonté farouche de partager le savoir et la curiosité.

Un programme garni

Parmi les événements marquants du festival, il y a les Curieuses rencontres. L’organisation a formé plusieurs binômes, chacun composé d’un artiste et d’un scientifique. « Pendant le Covid, nous avons réalisé plusieurs vidéos postées sur internet qui reprenaient ce format. Ces Curieuses rencontres se feront maintenant en vrai, chaque jour avant chaque spectacle. Par exemple, le mardi 19 avril à l’Illiade, Samuel Klein, un percussionniste, fera la rencontre d’Aurélien Barrau, un astrophysicien », détaille Sébastien. Des spectacles sont aussi prévus, notamment Tout le monde descend !, par Marie-Charlotte Morin et Alexandre Taesch. Ils cherchent à expliquer, détailler, illustrer, démontrer, appuyer la théorie de Darwin en la rendant tout à fait accessible et joyeuse. Cécile Djunga, de C’est toujours pas sorcier, viendra aussi présenter en avant-première son nouveau one woman show, le samedi 23 avril à 20h. « On est hyper impatient », lance Sébastien Bizzotto.   

Tous les détails du festival sont accessibles sur son site internet : www.lecurieuxfestival.com

CONTENUS SPONSORISÉS