Stéphane Metzger – Faire savoir ce qui est fait à Strasbourg

En quelques années, le Team Strasbourg est devenu une référence française du water-polo, aussi bien sportivement qu’en coulisses, où l’organisation fait merveille. Les instances sont attentives à ce qui se fait par chez nous, comme nous l’explique Stéphane Metzger, le directeur général du club, également président de la Ligue Grand Est de natation depuis deux ans.

358
Stéphane Metzger / ©DR
Maxi Flash : Stéphane, un mot pour commencer sur la saison du Team Strasbourg ?

Stéphane Metzger : On avait une vraie inquiétude en début de saison parce qu’on a décidé de changer la totalité du staff. Un nouveau plan de jeu, de nouvelles ambitions, on sait qu’il y a toujours un temps d’adaptation. Finalement, la mayonnaise a pris rapidement et on peut encore finir 2e alors que l’objectif était un Top 4. Quand tu es 1er et 2e de la saison régulière, tu es exempté des quarts de finale de play-offs, et tu es automatiquement qualifié pour la Ligue des Champions.

Au niveau de l’effectif, un rajeunissement réussi cette saison…

Le coach Marc Amardeilh voulait garder la totalité de l’effectif, et intégrer deux, trois jeunes. La nouvelle règle qui instaure 4 étrangers sur 10 joueurs nous a amenés à un rajeunissement de l’équipe. On est parti sur 14 joueurs, avec plusieurs jeunes qui sont sur un objectif Paris 2024. On s’est rendu compte qu’ils avaient le niveau pour qu’on fasse tourner. On a 6 joueurs formés au club, avec une marge de progression encore intéressante.

Un mot du développement du club et du water-polo dans le Bas-Rhin ?

On essaye de ne pas s’arrêter à l’échelle du club. Dans le Bas-Rhin, il n’y a que Molsheim en water-polo – et ils sont en finale de la Nationale 3 d’ailleurs ! On a beaucoup de projets sportifs et médiatiques. La Ligue Grand Est va par exemple prendre l’organisation des stages de l’équipe de France U17, c’est la première fois que la Fédé délègue de cette façon. On va accueillir du 22 au 27 juillet, la finale de la Ligue Mondiale avec 8 nations, parmi les meilleures au monde. Ça n’a jamais eu lieu en France, et ce sera à Strasbourg !

Sans oublier les matchs du Team Strasbourg, vers, pourquoi pas, un nouveau titre, après 2018 et 2019…

On a peu joué à domicile entre fin 2021 et début 2022, et quand on a retrouvé la Kibitzenau pour affronter Reims, on avait 700 spectateurs ! C’est un sport spectaculaire, dans une ambiance spectaculaire et conviviale. On travaille aussi avec BFM Alsace qui arrive pour envisager des diffusions des matchs. On doit faire savoir de manière large ce qui est fait à Strasbourg. 

Le Team Strasbourg (ici Mathias Bachelier) a su conquérir un public nombreux. / ©Cyril Gife

SR

CONTENUS SPONSORISÉS