Sons of Scenarii peaufine son projet de moyen-métrage

Depuis un an et demi, l’équipe de jeunes passionnés d’audiovisuel Sons of Scenarii planche sur son projet de moyen-métrage, épaulé par le Centre socio-culturel Robert Schuman. Les lycéens ont fait le pari plutôt osé de réaliser un film d’anticipation qui mêle social, économie et politique.

0
329

Il paraît qu’on n’est pas sérieux quand on a 17 ans. Le projet de moyen-métrage de l’équipe de  jeunes passionnés d’audiovisuel Sons of Anarchii ferait presque mentir le célèbre vers d’Arthur Rimbaud. Âgés de 17 à 18 ans, les lycéens planchent depuis un an et demi sur un projet de moyen-métrage, épaulé par le Centre socio-culturel Robert Schuman. L’histoire : dans un monde gouverné par des crises politiques et économiques, une ado, Camille, est sur le point d’intégrer un centre de socialisation, une structure où on lui assignera un métier et où lui seront inculquées les valeurs de la République.

Un film d’anticipation qui mélange social, économie et politique : « C’est un risque qu’on a pris », explique Romain Le Geay, 17 ans, en terminale L au lycée Robert Schuman de Haguenau. « Souvent, on nous dit que l’on n’a pas l’expérience requise pour traiter ce genre de sujets, des sujets d’adultes. Mais la réforme Blanquer sur le lycée, les grèves, la crise : on baigne tous là-dedans ! », se défend le lycéen.

Se professionnaliser dans les métiers du cinéma

Au départ, Romain et ses jeunes collègues espéraient sortir le moyen-métrage (entre 30 et 40 minutes) en décembre dernier. «On écrit le scénario à plusieurs, forcément, ça prend plus de temps», se marre le jeune homme. Avec, pour le moment un budget de 22.000 euros, la recherche de financements est aussi une grosse part du travail, mais le projet a bénéficié d’aides de la Communauté d’Agglomération de Haguenau, du Crédit Mutuel, de la CAF et du soutien de l’association Le Récit ou encore du Bureau d’accueil de tournage de Strasbourg.

En mars, l’équipe compte aussi lancer une campagne de financement participatif. Ce projet de moyen-métrage est aussi pour les lycéens l’occasion d’entamer une démarche de professionnalisation vers les métiers du cinéma et de l’audiovisuel : « certains veulent travailler dans le son, d’autres souhaitent devenir acteurs », précise Romain.

Les 21 et 22 février, ils organisent un casting au Centre socio-culturel trouver notamment des figurants. La sortie du film est prévue en décembre 2020.

Plus d’infos : constantjeanson.wixsite.com/sonsofscenarii