Skoda Enyaq RS Coupé : le SUV électrique qui se la joue

Avec son profil de coupé et sa présentation raffinée, le nouveau SUV électrique de Skoda fera-t-il de l’ombre à ses cousins de chez Audi et Volkswagen ?

88
©DR

Depuis quelques années, toutes les marques du groupe Volkswagen lancent des modèles à zéro émission sur le marché. Des compactes familiales, d’abord, avec les Volkswagen ID.3 et autres Cupra Born. Des SUV familiaux ensuite, avec les Volkswagen ID.4 et autres Audi Q4 e-tron.

Lancé en 2021, le Skoda Enyaq iV est le proche cousin de ces SUV (il utilise le même châssis et les mêmes motorisations). Et dans une volonté d’aller un peu plus vers le haut de gamme, le Tchèque se décline désormais dans une version très à la mode sur ce marché.

L’idée ? Vous prenez un Enyaq normal et, comme un BMW X6, un Porsche Cayenne Coupé ou un Mercedes GLE Coupé, vous rabotez l’arrière du toit pour lui donner une allure de « coupé quatre portes ». L’Enyaq Coupé ainsi obtenu ressemble un peu à une berline quatre portes surélevée mais il a fière allure avec sa calandre entièrement éclairée (option) et sa poupe fuyante.

©DR

Beaucoup de confort, pas du vrai sport

La conduite de l’Enyaq Coupé ne change rien par rapport à celle de la version normale : c’est toujours un monument de confort à l’intérieur raffiné et aux places arrière généreuses. Le coffre perd 15 litres à cause du dessin de la partie arrière, conservant 570 litres de volume qui font de lui l’un des modèles les mieux dotés à ce niveau. La qualité de finition ne dénoterait pas dans une Audi alors que l’amortissement onctueux et le silence rendront les voyages agréables.

En revanche, et malgré des performances sérieuses en ligne droite, l’Enyaq RS Coupé de 300 chevaux n’a rien de vraiment sportif dans son caractère. Dynamique mais moins agile qu’un Tesla Model Y, il privilégie vraiment le confort. Voilà pourquoi il ne sera sans doute pas nécessaire d’opter pour un moteur aussi puissant, la variante Enyaq 80 de 204 chevaux faisant déjà l’affaire.

Côté autonomie, vous pourrez dépasser les 350 kilomètres dans la vie de tous les jours grâce aux grosses batteries de 77 kWh.

©DR

Des prix élevés

Skoda n’a pas encore dévoilé les prix français de l’Enyaq Coupé mais on sait qu’il coûtera entre 1 000 et 2 000 € de plus que l’Enyaq normal à motorisation et équipement équivalents.

Il faudra donc compter sur un prix de départ à environ 45 000 € pour la version de base avec un moteur de 180 chevaux et des batteries de 58 kWh, un peu plus de 50 000 € pour une version de 204 chevaux à grosses batteries et plus de 60 000 € pour l’Enyaq RS Coupé haut de gamme. De quoi le mettre en concurrence, sur cette dernière version, avec un Tesla Model Y Grande Autonomie (62 990 €), moins confortable mais plus performant.

Le prix des versions moins puissantes sera dans la moyenne de la catégorie, avec un bonus écologique de seulement 2 000 € pour les modèles à la dotation riche. Par rapport à un Hyundai Ioniq5, un Kia EV6 ou un Ford Mustang Mach-E, le SUV de Skoda demeure compétitif.

Il offre aussi un meilleur rapport prix-prestations que ses cousins de chez Volkswagen et Audi disposant des mêmes éléments techniques, sans donner l’impression d’un véhicule moins haut de gamme.

CONTENUS SPONSORISÉS