Skoda Enyaq iV : le basculement vers l’électrique

Comme la plupart des constructeurs automobiles, Skoda lance son premier SUV 100 % électrique. L’Enyaq iV n’a pas à rougir de la comparaison avec son cousin le Volkswagen ID.4. Mais comme ses concurrents, il coûte cher...

58

Voilà la nouvelle catégorie à la mode chez les constructeurs automobiles : celle des SUV familiaux 100 % électriques. Nissan Ariya, Ford Mustang Mach-E, Volkswagen ID.4, Hyundai Ioniq 5, Kia EV6, Audi Q4 e-tron… même Renault va prochainement s’y inviter avec une nouvelle Mégane très différente de l’ancienne. Disposant du même châssis, des mêmes moteurs et de la même technologie de bord que le Volkswagen ID.4 et l’Audi Q4 e-tron (politique de groupe oblige), le nouveau Skoda Enyaq iV veut lui aussi sa part d’un gâteau qui devrait continuer de grossir dans les années à venir.

Visuellement très imposant, ce gros bébé de 4,64 mètres de long adopte un style moins futuriste que son cousin de chez Volkswagen. Mais il se fait quand même remarquer grâce à sa face avant acérée et ses optiques à la signature lumineuse voyante.

Roi du confort, mais attention à l’autonomie

A l’intérieur, la qualité de fabrication n’a rien à envier aux standards d’Audi. La planche de bord est magnifique, surtout si vous optez pour les finitions haut de gamme qui peuvent tendre vers le luxe et l’art-déco. Il y a beaucoup de place à l’arrière et le coffre permettra d’envisager de longues et lointaines vacances sans problème. Dans ce cas, attention tout de même à bien garder en mémoire l’autonomie de la bête.

Doux et confortable comme une vraie limousine, l’Enyaq peut théoriquement parcourir 362 kilomètres avec la batterie d’entrée de gamme et 537 avec les grosses batteries optionnelles de notre modèle d’essai. A condition de ne faire que de la ville : si vous roulez à 130 km/h sur l’autoroute, comptez plutôt sur un peu moins de 400 kilomètres (comme pour la plupart de ses concurrents). Heureusement, l’engin recharge ses batteries jusqu’à 80 % en 38 minutes sur une borne à 125 kW (comme celles du réseau Ionity qui garnissent nos autoroutes). Sinon, la charge de 0 à 100 % prendra une nuit sur une borne murale à domicile ou un peu moins de deux jours sur une prise classique.

Vive le bonus écologique

Le Skoda Enyaq iV démarre à 36 050 € avec le petit moteur de 148 chevaux et la batterie la moins grosse. En déduisant les 6 000 € du bonus écologique actuel, l’addition descend à 30 050 € (dans certains départements, d’autres aides à l’achat de véhicules électriques peuvent s’additionner). Un peu plus abordable que ses rivaux en entrée de gamme, le Skoda rentre dans le rang sur les versions hautes en imposant une facture qui pourra dépasser les 50 000 € avec les grosses batteries, un moteur de 204 chevaux et une finition intérieure superbe.

Les communicants de Skoda précisent que les concessionnaires feront des remises pour descendre sous la barre des 45 000 € (entre 45 000 et 60 000 €, le bonus descend à 2 000 €). Dans cette nouvelle catégorie en tout cas, le Skoda Enyaq n’a vraiment rien du choix par défaut.

CONTENUS SPONSORISÉS