Hunspach : Simone Sommer transmet les traditions

Simone Sommer est née et a grandi à Hunspach. Elle vit dans l’ancienne maison de sa grand-mère, dans laquelle elle a aménagé un atelier de couture, une boutique et un petit musée. Fière de sa région et surtout, de son village, elle accueille toute l’année les visiteurs et leur raconte l’histoire locale.

2125
La Hunspachoise Simone Sommer accueille les touristes et fait revivre l’Alsace d’antan

Il y a quelques années, je travaillais à Haguenau. Cela me faisait mal au cœur de quitter le corps de ferme tous les jours. J’avais envie de faire autre chose et de travailler chez moi », se souvient Simone. Elle a alors suivi une formation de création d’entreprise, a rénové l’ancienne écurie, et a ouvert sa boutique en 2011. On y trouve ses créations en kelsch, comme des nappes ou des coussins, et d’autres produits d’artisans, comme des poteries ou des savons. En 2015, Simone a également aménagé un petit musée dans l’ancienne grange, avec un coin chambre à coucher, un coin cuisine et une stub : « Avant, les visiteurs trouvaient dommage de ne pas pouvoir entrer dans les maisons. Il me tenait à cœur de leur montrer le mobilier ancien, les vêtements typiques, les ustensiles, le kelsch. », ajoute-t-elle.

Le côté authentique de Hunspach est la clé de son succès

Actuellement, en plus d’une activité de vente par correspondance, Simone ouvre sa boutique et son musée tous les après-midis. Même si les animations ne sont pas encore possibles et que le restaurant reste fermé, le village attire quelques touristes : « Hunspach est une commune qui est restée dans son jus et cela plaît. L’émission Le village préféré des Français et la pandémie nous ont amené beaucoup de visiteurs l’été dernier. Il y avait par exemple beaucoup de Haut-Rhinois, attirés par l’Alsace du Nord qu’ils ne connaissaient pas. Moi, j’aime mon village, son histoire, ses traditions, sa culture, et je suis heureuse de transmettre tout cela ! Les gens sont curieux, j’ai plein d’histoires à leur raconter et je fais de belles rencontres ! », conclut Simone.

CONTENUS SPONSORISÉS