« Si tu connais un Muller, bois trois schlouks ! »

StrasBourre, c’est une application au nom plutôt cocasse, créée par deux Alsaciens. Un jeu de soirée dédié à l’Alsace, sa capitale et ses habitants.

0
182

Depuis plusieurs années déjà, les jeux de société font leur grand retour : l’incroyable santé de ce marché a permis de remettre au goût du jour les soirées jeux entre amis. Une mode qui a aussi profité aux développeurs d’applications pour smartphone : on ne compte plus le nombre d’entre elles qui proposent d’animer les soirées des adolescents et jeunes adultes. 

« T’es déjà allé au Mood à Vendenheim ? »

Depuis quelques jours, une application de ce type dédiée aux Alsaciens, StrasBourre, connaît un grand succès. Le principe est simple : on entre les noms des participants dans l’application, qui va leur poser des questions ou leur proposer des défis amusants, en rapport avec l’Alsace. «Epelle Kopfertami», « Qui est le plus gros mangeur de tartes flambées ? », « Donnez à tour de rôle le nom de village alsacien le plus long », et toujours dans l’idée de boire un schlouk si on perd (avec modération bien sûr). 

À l’origine du projet, deux amis, Clément Michel et Julien Verneaut, qui jouent à ce genre de jeux. « On s’est très vite lassé des jeux qu’on trouvait : entre les jeux de mime, les actions-vérités, ou encore je n’ai jamais/j’ai déjà », se souvient Clément Michel, l’un des créateurs de StrasBourre.
« On s’est dit que beaucoup de gens devaient ressentir la même chose que nous et avoir l’impression de tourner en boucle. On s’est demandé ce qu’on pouvait faire pour changer ça, et là : on a eu une Schnapsidee, comme on dit ! On décide de créer un jeu de soirée local. »

Et en Alsace, le local, c’est particulièrement vendeur.
« Nous sommes tous les deux de Strasbourg, on a des références communes qui nous font marrer. Ce que les joueurs aiment dans ce type de jeu, c’est se sentir concernés : il faut leur parler de choses qu’ils connaissent, de leur culture commune. » 

« Team Choucroute ou Team Flammekueche ? »

C’est pour cette raison aussi que Clément et Julien ont choisi d’en faire un jeu interactif.
« Le but maintenant est de créer une communauté autour de ce projet : Il existe sur notre site (www.strasbourre.fr) ainsi que dans l’application un formulaire «soumettre un gage» qui permet à n’importe qui de venir suggérer des questions et surtout qui doit permettre de susciter de l’engagement auprès des joueurs », poursuit Clément. 

Avant cela, il a fallu développer cette application. « Julien est un autodidacte : dès qu’il s’intéresse à quelque chose, il s’y consacre entièrement et en général il excelle dans ce domaine. Il y a quelques années, il a commencé à s’intéresser au développement et s’est amusé à coder quelques petits jeux comme Karo, et a fini par en faire son métier. C’est donc lui le chef d’orchestre côté développement, il fait des miracles ! ». Au même moment, Clément a tout mis en œuvre pour trouver des moyens de financer l’application: notamment une campagne de financement participatif. 

« Ton picon : avec ou sans citron ? »

Ils ont finalement sorti l’application fin janvier, « à la fin des examens de la plupart des étudiants », l’occasion pour ces derniers de trouver une nouvelle occupation pour décompresser. En quelques jours seulement, StrasBourre a été téléchargée plus de 1500 fois !

Même s’ils connaissent toutes les questions du jeu, ils y jouent encore. « Il y a des questions qu’on trouve particulièrement drôles : on aime bien la guerre Manala/Menele ! » L’application est gratuite et téléchargeable sur tous les smartphones. « Même les Lorrains et les Haut-Rhinois peuvent y jouer », rit Clément.   

www.strasbourre.fr
Sur AppleStore et Android