Seltz – Des collégiens innovent pour les mal voyants

En cuisinant, peut-être vous êtes-vous déjà demandé comment les personnes mal- et non-voyantes s'y prenaient. C’est la question que s’est posé Yaëlle, la PDG de la mini-entreprise A ma Doz, du collège Charles de Gaulle de Seltz.

565
Huit filles et un garçon du collège de Seltz ont créé un objet pour faciliter le quotidien des mal voyants.

Avec les autres membres de son équipe, Yaëlle a réfléchi au problème, a discuté avec des personnes aveugles et a imaginé un produit pour leur venir en aide : un verre doseur leur permettant de mesurer les quantités en cuisine. La mini-entreprise s’appelle A ma Doz. Neuf élèves de 3e en font partie, huit filles et un garçon : « Nous avons créé la mini-entreprise sur la base du volontariat. Nous avons été aidés par les deux professeurs qui nous encadrent, Madame Berg et Madame Fritz, et par la Fédération Entreprendre Pour Apprendre », raconte l’adolescente. Le produit imaginé se compose d’un verre doseur et d’un blindozer adapté à la taille et la contenance du verre. Le blindozer est une réglette lisible par les non-voyants grâce au braille et par les mal voyants grâce à des chiffres plus gros.

Cette invention permet aux mal- et aux non-voyants de doser les ingrédients.

Du prototype au produit fini

La phase de prototypage est en cours. Les élèves devraient bientôt passer à la phase de création. Pour la fabrication, ils ont fait appel à une société spécialisée dans l’embossage. Ils ont reçu l’aide de leur mentor, Gabriel Reeb, président de la Fédération des aveugles du Grand Est, et de professeurs du collège. Les jeunes ont également pu compter sur le soutien de leur marraine de cœur, Jessica Lux, elle aussi membre de la Fédération. Le produit sera bientôt disponible au prix de 14 euros. Il peut dès à présent être précommandé à l’adresse mail minientrepriseseltz@gmail.com ou par téléphone au 06 87 71 38 54. Une fois les ventes commencées, les élèves feront une bonne action : « 20 % des bénéfices reviendront à Fédération des aveugles du Grand Est. Les gens peuvent aussi suivre notre actualité sur la page Facebook A ma Doz », ajoute Yaëlle.

CONTENUS SPONSORISÉS