Schirrhein – Le premier géocaching en alsacien !

L’association Hàrzknübbe de Schirrhein innove en proposant depuis début avril un géocaching avec des indications données en dialecte. Elle mène également d’autres actions en faveur de la langue et de la culture régionales, et sera récompensée le mois prochain par la remise d’un trophée Schwälmele, décerné par l’OLCA.

382
Les Hàrzknübbe ont dissimulé huit caches à Schirrhein. La chasse au trésor en alsacien a déjà beaucoup de succès. ©DR

Hàrzknübbe, qui signifie « boule de résine », est le sobriquet donné aux habitants de Schirrhein. Il fait référence à leur histoire liée à la forêt attenante et au bucheronnage. C’est également le nom d’une association du village qui œuvre, entre autres, pour la sauvegarde de la langue et de la culture régionales.

L’une de ses dernières actions est la création du premier géocaching en alsacien.

Elle a mis en place huit caches dans la commune. Pour les trouver, les participants reçoivent sur leur smartphone des indications en dialecte. « Pour participer, les gens s’inscrivent sur geocaching.com. Pendant le jeu, ils apprennent des choses sur l’histoire, les traditions ou les personnages célèbres originaires de la commune. C’est une sortie ludique qui permet à toute la famille de pratiquer l’alsacien ! », explique Frédérique Studer, l’une des membres.

Cette chasse au trésor 100% locale n’est qu’un exemple parmi les nombreuses activités de l’association. Les membres organisent aussi des expositions, des sorties, des séances de sport adapté pour les seniors ou des ateliers culinaires intergénérationnels, animés en langue régionale.

L’association organise diverses activités pendant lesquelles petits et grands se retrouvent et échangent en langue régionale. ©DR

Toutes les générations concernées, même les nouveau-nés

Récemment, pensant qu’il n’est jamais trop tôt pour apprendre le dialecte, ils ont eu l’idée d’offrir des pochettes de naissance aux jeunes parents de Schirrhein. Celles-ci contiennent des documents en alsacien provenant de l’OLCA, un biberon offert par la pharmacie de la commune, un cœur en poterie de Soufflenheim avec une inscription en dialecte, et un bavoir en forme de cigogne réalisé par une créatrice bas-rhinoise.

Sur une parcelle, elle a dernièrement planté des betteraves, qui serviront aux ateliers de confection de Reuweman« C’est une ancienne coutume du village. À l’époque, après les récoltes, les habitants sculptaient des betteraves, un peu comme les citrouilles à Halloween. Ils les plaçaient sur le rebord de la fenêtre avec une bougie à l’intérieur, pour chasser les mauvais esprits », précise Frédérique Studer.

Si les conditions le permettent, en juin, les Hàrzknübbe recevront officiellement leur trophée Schwälmele de la part de l’OLCA, soulignant l’importance de leurs actions pour la langue et la culture régionales.

Dans le village, une pochette de naissance 100% locale est offerte aux parents de nouveau-nés. ©DR

CONTENUS SPONSORISÉS