Robyn Bennett : « ils ont quand même fini debout »

La chanteuse américaine installée à Paris revient à Haguenau le 13 octobre avec sa musique si entraînante. Un mélange de pop, de jazz, de swing, relevé d’une petite sauce dénichée à La Nouvelle-Orléans, de quoi vous donner « le smile ». Petit coup de fil d’avant spectacle avec une chanteuse parfaitement francophone.

0
115

Maxi Flash : Robyn, « Glow », le 3e album est sorti en 2019, mais avec l’épidémie de Covid-19, vous n’avez pas vraiment pu le défendre sur scène…

Robyn Bennett : Oui, ça a un peu coupé court… On a joué très peu de concert, et on a super envie de présenter ce projet. Avant de venir à Haguenau, on n’a joué qu’une seule fois, c’était le 19 septembre à Freyming-Merlebach, et c’était un peu comme un rêve de retrouver la scène. Après tout ce temps sans jouer, c’était bizarre. Il y avait beaucoup d’émotion, le sentiment d’être à la maison.

Vous avez fait un voyage à La Nouvelle-Orléans il y a quelque temps de cela… Quel impact ce séjour a eu sur votre musique ?

J’ai beau être Américaine, je n’avais jamais visité La Nouvelle-Orléans. On y est allé avec Ben, avec qui je partage ma vie et qui est aussi l’un de mes musiciens, sans forcément penser à faire un album, mais c’était tellement inspirant. C’est quelque chose d’inexplicable, il y a une âme incroyable… Et j’ai eu envie de ce groove, de cet héritage dans ma musique.

C’est comment Robyn Bennett sur scène ?

On sera six sur scène, et on essaye de donner pas mal d’énergie. Une musique qui doit te donner « le smile », la pêche. J’adore quand le public participe, faut pas être timide ! (rires) C’est vrai qu’actuellement, avec la situation sanitaire, on ne sait pas trop… À Freyming, les gens étaient assis, mais on voyait bien que tout le monde avait très envie de se lever. À la fin, ils ont quand même fini debout. Il faut faire attention, mais il faut aussi vivre ces moments-là… C’est compliqué… En tout cas moi, quand je suis sur scène, je suis à ma place.   

Robyn Bennett, le mardi 13 octobre au Relais culturel de Haguenau, 20h30. En raison de la situation sanitaire, la billetterie en ligne n’est pas disponible, renseignez-vous par téléphone.