Riedseltz – La cigogne blanche, oiseau de l’année

La cigogne blanche a été choisie par la Ligue pour la Protection des Oiseaux Grand Est comme oiseau de l’année 2021. Un point précis sur leur répartition et l’état des populations est réalisé. Dans le canton de Wissembourg, Frédérique Merck, du groupe local de la LPO, s’est rendue à Riedseltz pour récolter des informations, telles que la localisation des nids ou le nombre de jeunes à l’envol.

174
À Riedseltz, ce nid accueille une cigogne née en 2016 à Steinfeld, en Allemagne, tout près de Wissembourg / ©andré contal

Les effectifs de cigognes ont beaucoup fluctué depuis les années 70. Le dernier inventaire précis de la LPO Alsace date de 2004. Il est par conséquent important de connaître, à l’échelle du Grand Est, la répartition actuelle de l’espèce et la taille de la population. Riedseltz, où se trouvait autrefois un enclos de reproduction, est renommé pour être un village apprécié de ces grands oiseaux, symboles de la région.

« Pour Riedseltz, j’ai compté, avec Jean-Louis Pfennig, bénévole à la LPO, 19 nids et 27 jeunes. À Betschdorf, la population est importante aussi. Damien Geldreich, un autre bénévole, a compté 26 nids et 35 jeunes à l’envol », explique Frédérique Merck, qui tient également à saluer les Messieurs Cigognes de ces deux communes, André Contal et Christophe Schmitter, qui suivent de près les volatiles tout au long de l’année. En 1974, il restait 11 couples en France, dont 9 en Alsace !

La fidélité des cigognes est réelle mais romancée

Dans toute la France, le nombre de cigognes a fortement augmenté ces dernières années. L’espèce était quasiment éteinte dans le pays au début des années 70. Grâce au programme de réintroduction, et aux mesures de protection mises en place, il y a aujourd’hui environ 800 couples nicheurs dans le Bas-Rhin. Ceux-ci n’ont plus forcément besoin d’aller loin en hiver pour trouver de la nourriture, ce qui rend leur retour en Alsace plus facile. Les hommes ne les nourrissant plus dans le cadre du programme de réintroduction, la hausse constatée devrait se stabiliser. Les oiseaux sont bagués. Frédérique Merck a pu observer que certains viennent d’Allemagne et qu’ils s’installent depuis plusieurs années dans le même nid à Riedseltz : « La fidélité des cigognes est réelle, mais romancée : le couple est très uni durant la saison de reproduction, puis fait sa vie pendant l’hiver. Chacun est surtout fidèle au nid, pas au partenaire », précise-t-elle. Ce qui ne l’empêche pas d’être l’oiseau de l’année.

CONTENUS SPONSORISÉS