Renault Austral : l’heure de la reconquête

Avec l’arrivée de l’Austral, prévue en fin d’année, le Kadjar vit ses derniers mois. Renault espère reconquérir des parts de marché sur le plus important segment en Europe.

306

Avec un Kadjar en perte de clients et à peine plus de 33 000 ventes en 2021, alors que le Hyundai Tucson frôle les 150 000 et le Peugeot 3008 les 140 000, il était devenu urgent de réagir pour Renault.

Le lancement de l’Austral sera déterminant pour la rentabilité de la marque au losange, d’autant que le segment C du monde SUV offre des marges bien plus profitables que celles du segment inférieur.

L’Austral affiche une longueur de 4,51 m, une largeur de 1,83 m et une hauteur de 1,62 m. Il repose sur la plateforme inaugurée par le nouveau Nissan Qashqai avec un empattement de 2,67 m.

Sur le plan esthétique, il devrait faire l’unanimité grâce à sa ligne dynamique, ses formes généreuses et des détails structurés très précis à l’image de ses feux LED arrière avec technologie micro-optique ou des motifs en losange intégrés dans ses optiques avant.

Des groupes motopropulseurs inédits

L’Austral proposera uniquement des mécaniques électrifiées… le Diesel étant abandonné. Il va inaugurer une toute nouvelle motorisation « full hybrid » auto-rechargeable. Il s’agit un moteur 3 cylindres essence 1,2 litre turbocompressé associé à un moteur électrique, à une batterie lithium-ion de 1,7 kWh et 400 V, et à une boîte de vitesses intelligente automatique multimodes à crabots. Cette motorisation affiche ainsi une puissance combinée de 200 ch. Tous les démarrages s’effectuent en 100% électrique, alliant silence et réactivité.

Sous son capot, on trouvera également un moteur essence 3 cylindres 1,2 litre turbocompressé de 130 ch, associé à une batterie lithium-ion de 48V, à un alterno-démarreur et doté d’une transmission manuelle, mais aussi un 4 cylindres essence 1,3 litre turbocompressé à injection directe. Ce dernier, développé en collaboration avec Daimler, est assisté par un alterno-démarreur et une batterie lithium-ion de 12V. Il est disponible avec une boîte de vitesses automatique en deux niveaux de puissance, 140 ch et 160 ch, et en transmission manuelle 6 rapports en version 140 ch.

Des technologies innovantes

Pour une conduite plus sereine, l’Austral proposera trois modes de conduite préprogrammés : Eco, Comfort et Sport. Un quatrième mode (Perso) laisse un choix total de personnalisation des réglages.

Avec le pack Extended Grip, deux modes supplémentaires sont disponibles : « Snow » et « All roads ». Le conducteur pourra basculer à tout moment d’un mode à l’autre, y compris par commande vocale.

De plus, l’Austral inaugurera la 3e génération du système à quatre roues directrices de Renault sans cesse amélioré depuis 15 ans. De quoi assurer une agilité accrue et un diamètre de braquage comparable à celui d’une citadine, soit 10,1 m.

Enfin, à noter les 32 aides à la conduite réparties en trois catégories : conduite, parking et sécurité. Parmi elles, un affichage tête haute de 9,3 pouces projeté dans le pare-brise, la fonction caméra 3D vision 360°, le freinage automatique d’urgence en marche arrière, l’avertisseur de sortie de stationnement en marche arrière, la sortie sécurisée des occupants et l’éclairage intelligent.

CONTENUS SPONSORISÉS