Réduire ses consommations d’énergie : un défi en famille

Créé il y a dix ans par l’ONG Prioriterre, le défi Familles à Énergie Positive propose à des volontaires de tenter de réduire d’au moins 8% leurs consommations d’énergie et d’eau. L’objectif : se mobiliser pour lutter contre les émissions de gaz à effet de serre, et ainsi réduire ses factures d’énergie.

0
179

Depuis 2008, près de 45 000 familles se sont lancées ce défi en France et ont réalisé 12 % d’économies en moyenne sur les consommations énergétiques, soit environ
200 euros par an, par foyer, sans investissement financier.

Soutenu par la Région

La Région Grand Est et l’ADEME soutiennent ce projet par le biais de Climaxion, qui cofinance le programme d’animations des Espaces Info Energie et accorde 11 500€ à la coordination du défi. « Ce défi permet aux familles de réduire leur facture énergétique et de lutter contre le gaz à effet de serre. En s’inscrivant, ils vont apprendre plein d’astuces, rompre avec certaines idées reçues, ou encore participer à des événements ludiques. Réduire ses consommations d’énergie et d’eau, c’est apprendre des gestes simples pour qu’ils deviennent des automatismes : aérer à certains moments de la journée, récupérer l’eau de cuisson, par exemple », explique Christèle Willer, Vice-Présidente de Délégation à la Transition écologique et énergétique de la Région.

600 familles dans le Grand Est

L’édition 2018/2019 du défi a démarré en décembre, et quelques 600 familles se sont inscrites dans le Grand Est. « Les citoyens ont pris conscience de la problématique de la transition énergétique. Il y a également un effet boule de neige : on entend parler de ce défi par le biais d’un voisin, d’une Comcom… et on a envie de se lancer. Il est important que le citoyen soit impliqué dans ce genre d’action : chacun peut apporter sa pierre à l’édifice », poursuite Christèle Willer.

Échanger avec d’autres familles

Parmi les 600 familles de la région, quelques-unes sont inscrites dans le secteur de Brumath. C’est le cas de la famille Brafin de Mommenheim: Thibault, sa compagne et sa toute petite fille se sont lancés dans ce défi. Déjà soucieux des problèmes environnementaux, ils font partie d’une association écocitoyenne. « Elle a pour but de nous faire réfléchir à tout ce qui touche à l’environnement, aux solutions pour moins polluer, pour diminuer nos déchets », dit Thibault. « Ce sont eux qui nous ont parlé du défi, et l’on s’est inscrit, car on souhaite échanger avec d’autres familles, partager des conseils, voir où on en est au niveau de nos consommations et comment les améliorer. »

Transmettre

les bons gestes

Après quelques jours, la famille Brafin a déjà eu quelques déclics. « Le questionnaire à l’inscription nous fait déjà prendre conscience de petits détails auxquels on ne pense pas toujours, comme bien fermer les robinets lorsque l’on prend une douche. On a compris qu’on allait pouvoir faire des efforts en ce qui concerne notre consommation d’eau. »

Être parents leur a aussi donné envie de transmettre les bons gestes à leur enfant. « Même en bas âge, on assimile certaines choses, comme éteindre la lumière lorsque l’on sort d’une pièce, ou trier ses déchets. »

Un événement sera organisé au courant du mois de février pour faire le point avec les familles sur leur avancement dans le défi. Puis une journée récompense aura lieu comme chaque année au printemps pour les féliciter.   

Inscription au défi : www.familles-a-energie-positive.fr/

Conseiller Info-Energie, secteur Haguenau : 03 88 06 59 53