REDOM : L’union contre le diabète

L’association REDOM (Réseau Diabète, Obésité et Maladies cardio-vasculaires) œuvre depuis 2018 en partenariat avec la ville pour la reprise de l’activité physique et la bonne santé des malades. Le réseau REDOM tient des ateliers le premier mercredi et le troisième vendredi de chaque mois à la maison des permanences de Brumath.

776

En 2017, un rapport de la Fédération Internationale du Diabète (FID) a conclu qu’environ 425 millions de personnes dans le monde étaient atteintes de diabète dont 3,3 millions de Français. En deux générations, le nombre de cas d’obésité dans le monde a presque triplé, et continue d’augmenter à un rythme qui s’accélère. REDOM est un réseau d’éducation thérapeutique qui accompagne avec des exercices et des ateliers les patients et leurs proches dans le suivi et la prise en charge de l’obésité, de maladies cardio-vasculaires ou de diabète de type 2. Un panel d’une quinzaine de professionnels y est spécialement formé, comprenant médecins, diététiciens, infirmiers, podologues, dentistes ou encore psychologues.

Le réseau a pour objectif d’apporter toutes les connaissances nécessaires pour gérer au mieux la maladie au quotidien, sur le plan physique et psychologique. Il accueille actuellement environ 240 adhérents en Alsace, lesquels sont renouvelés chaque année pour laisser la place à de nouvelles personnes nécessiteuses de conseils et de suivi.

Créer son réseau

Tout le contenu des ateliers dispensés par les intervenants de REDOM a été validé par l’ARS (l’Agence Régionale de Santé), et se repose sur des recommandations de la Haute Autorité de Santé. C’est aussi l’ARS qui les finance entièrement, et les pousse à étendre ce fameux « réseau » qui fait collaborer plusieurs corps médicaux hors des grandes villes. En 2018, le canton de Brumath est devenu le septième secteur à voir concentrer leurs efforts. Depuis, des professionnels de santé s’y relaient une semaine sur deux pour prendre en charge une dizaine d’adultes dans des ateliers d’environ deux heures.

La semaine dernière, l’atelier à Brumath proposait des exercices d’équilibre, mais la prochaine session pourrait très bien se concentrer sur un atelier de parole ou un cours sur les gestes de premiers secours. Comme le précise Stéphanie Oberlé, membre de l’équipe et secrétaire comptable chez REDOM : « L’objectif est d’accompagner les malades de la manière la plus riche possible, alors on tente de faire tourner les activités selon un programme qui ratisse large ».   

Prochaine session du réseau REDOM : 20 mars à Brumath

Infos sur : redom.fr

CONTENUS SPONSORISÉS