Range Rover Evoque PHEV, le roi trouve son sauveur

Le malus écologique met en danger les grands routiers. Le Range Evoque, star parmi les stars, n’est pas épargné par cette fatalité. Le constructeur britannique s’en remet alors à l’hybridation rechargeable pour lui offrir une planche de salut.

55

Les constructeurs doivent s’adapter. La pandémie a fait office d’accélérateur de particules. Pour enrayer la chute vertigineuse des ventes, les solutions doivent arriver, et vite. Land Rover a vu ses chiffres fondre de 30 % l’an passé en France. Et comme un malheur n’arrive jamais seul, le malus 2021 frappe lourdement les grands routiers, augmentant la note finale de 30 000 €. Pour de telles marques, qui ont peu de modèles et dont les résultats dépendent en grande partie des performances de ses stars, l’équation est donc délicate à résoudre. L’hybridation rechargeable, qui échappe au malus, apparaît alors comme la seule solution viable. L’Evoque, qui a permis à Land Rover de surnager depuis dix ans, a trouvé sa voie de secours.

Le survivant

Le joyau de la couronne anglaise reçoit un couple salvateur composé d’un bloc essence 3-cylindres de 200 ch et d’un moteur électrique de 109 ch. La batterie de 15 kWh offre une autonomie en 100 % électrique de 55 km. Ainsi doté, l’Evoque échappe au malus, mais aussi à la taxe sur les véhicules de société (TVS), les entreprises représentant un marché de choix pour Land Rover. 

La recharge de la batterie s’effectue en 7 heures sur une prise domestique et en moins d’1h30 sur une Wallbox. Grand avantage également, le SUV accepte la recharge rapide 32 kW sur courant continu. C’est une possibilité trop rare sur les modèles PHEV. Il est ainsi possible de récupérer 80 % de la charge. 

En comparant cette version P300e à un équivalent diesel, on note d’indéniables atouts. L’agrément de conduite est incomparable : la puissance étant disponible très tôt dans les tours, l’Evoque se meut avec vélocité et envie! Les relances sont exemplaires et le comportement rassure. Le dynamisme étant déjà un point fort du SUV, ce mariage avec l’hybridation fait mouche. D’autant plus que le poids des batteries abaisse le centre de gravité et rive littéralement ce beau bébé de 2 tonnes au sol.

Comme souvent dans le cadre d’une motorisation PHEV, lorsque le moteur électrique est à plat, le bloc thermique montre rapidement ses limites. Les consommations grimpent en flèche et la comparaison avec le diesel ne tient plus. C’est le seul compromis qu’a concédé l’Evoque. Les ingénieurs ont mis un point d’honneur à conserver la transmission intégrale en tout temps, avec l’ajout d’un moteur électrique sur l’essieu arrière. Les capacités off-road du SUV restent intactes et dans la lignée des grands modèles de la marque.

Le retour du roi

À l’intérieur, la proposition est toujours aussi prestigieuse. Cette version ne diffère pas de ses homologues thermiques et l’on retrouve avec bonheur le double écran tactile, l’instrumentation entièrement numérique et les finitions haut de gamme portées par des matériaux luxueux parfaitement assemblés. Land Rover est passé grand maître dans ce domaine. Caméras omniprésentes, rétroviseur vidéo, intelligence artificielle, conduite semi-autonome et affichage tête haute font partie des innombrables assistances et dispositifs ultramodernes. Ainsi doté, l’Evoque s’affiche à 52 550 €.  

CONTENU SPONSORISÉ