Rallye – Thibault Hickel passe la seconde

Originaire de Drachenbronn-Birlenbach, Thibault Hickel, 21 ans, a participé aux sélections Rallye Jeunes en février. S’il a brillé aux épreuves de détection, l’Alsacien n’est pas arrivé au bout des phases finales. Il retentera sa chance l’année prochaine.

169
Le jeune talent ne souhaite pas s’arrêter sur cet échec. / ©Documents remis

Le rallye, c’est – presque – toute sa vie. C’est à cinq ans qu’il voit pour la première fois une épreuve de rallye en vrai, avec son père. Plus tard, à la majorité, il va voir des courses partout en Europe : « J’étais au Portugal, en Espagne, en Italie, à Monte-Carlo, au Mont-Blanc et même en Belgique », détaille Thibault Hickel. En 2021, il prend la décision de tenter sa chance, de faire de son rêve une réalité.

Le pilote en herbe s’inscrit au Rallye Jeunes, une opération ouverte aux jeunes de dix-huit à vingt-cinq ans, qui permet d’obtenir un coup de pouce pour se faire une place dans la discipline. Avant les premières épreuves, Thibault s’est beaucoup entraîné avec ses amis sur un parking abandonné avec une Audi A1. Début février, il participe aux sélections à Saint-Dié-des-Vosges. Le jour J, au volant d’une Peugeot 208 mise à disposition par l’organisation, il parvient à se classer dans les douze meilleurs temps sur près de huit cents prétendants.

Une finale sur la retenue

Ce résultat lui a permis de se qualifier pour la grande finale à Nîmes, du 21 au 23 février. « On était cinquante finalistes et plusieurs étapes nous attendaient, explique Thibault. À l’issue de la première épreuve, on passait de cinquante à vingt-quatre. Malheureusement, j’étais sur la retenue et j’avais beaucoup de mal avec une chicane. Je n’ai pas réussi à me qualifier et l’aventure s’est arrêtée là pour moi », ajoute-t-il. Le jeune pilote pointe son manque d’expérience.

« Je suis déjà content d’être arrivé en finale pour ma première tentative. C’est encourageant, mais je suis quand même déçu de ce que j’ai fait. J’avais clairement le niveau pour aller plus loin. Je pense réessayer l’année prochaine. Je saurai à quoi m’attendre et je vais m’entraîner différemment », conclut Thibault Hickel.

CONTENUS SPONSORISÉS