Raconte-moi un musée !

Pour cette deuxième édition, le festival Raconte-moi un musée proposera des spectacles sur la thématique commune de l’eau. Les événements seront à découvrir dans quatre musées de la CAH (Bischwiller, Brumath, Haguenau et Val-de-Moder), les dimanches 12 juin, 3 et 17 juillet à 10h30.

65
Raconte-moi un musée 2021, au musée du bagage de Haguenau. / ©Dr

Les festivités ont commencé le 5 juin au Musée Historique de Haguenau avec le spectacle musical intitulé Acqua et terra de Guillaume Louis. Mythes et légendes antiques autour de l’eau et ses rapports directs au monde terrien ont été évoqués. Le prochain rendez-vous est prévu le 12 juin au Musée archéologique de Brumath, avec Les secrets de l’eau de Christine Trautmann, composé de trois contes fantastiques autour des créatures « étranges, funestes, bienveillantes et changeantes » de l’eau. Le 3 juillet, à la Maison des Arts de Bischwiller, Nicole Docin-Julien racontera ses histoires Au fil des mots, au fil de l’eau. Cet événement sera en lien avec l’exposition temporaire D’ici et d’ailleurs, destins croisés à Bischwiller. Le festival Raconte-moi un musée prendra fin le 17 juillet, au Musée de l’image populaire de Val-de-Moder. La compagnie Toc-Toc proposera une création exclusive : une visite originale du musée « entre surprise et enchantement », pour découvrir les nombreuses œuvres avec un autre regard. Toutes les animations seront gratuites et feront voyager les visiteurs « à travers le temps et le monde ». Les différents spectacles seront accessibles dès six ans. Au bout de trois participations, les spectateurs recevront une surprise, un goodies logoté aux couleurs de l’événement.

Le thème de l’eau

Tous les ans, l’organisation de Raconte-moi un musée change de thème. « L’année dernière, nous avions centré l’événement sur Claude Vigée, un poète originaire de la région, décédé en 2020 », explique Claire Termanini, de la direction de la culture et de la communication de Bischwiller.
« Cette année, nous avons choisi l’eau, un élément naturel et structurant du territoire. Nous cherchons à ce que le thème soit le plus représentatif possible de l’ensemble de la CAH », poursuit-elle.

Avec un programme adapté aux familles et une épidémie moins effrayante que l’année dernière, toutes les conditions sont réunies pour que l’événement attire du monde.

CONTENUS SPONSORISÉS