Qui était le général Mittelhauser ?

Une rue de Lauterbourg porte son nom, mais que savez-vous de lui ? Ce n’est pas un hasard si cet homme, dont la famille vient de la commune alsacienne, a mérité un tel honneur.

0
158

Eugène Désiré Antoine Mittelhauser est né à Tourcoing en 1873, ville dans laquelle son père, originaire de Lauterbourg, s’était rendu pour exercer son travail. Petit, il allait voir ses grands-parents en Alsace du Nord. Une fois devenu adulte, après avoir obtenu son diplôme à Saint-Cyr, il a commencé sa carrière au Mexique et en Afrique du Nord.

Une carrière faite de nombreux voyages

Lors de la Première Guerre mondiale, il a commandé diverses brigades et divisions et a été blessé cinq fois. Dans les années 1920, il a été chef d’état-major de l’armée tchécoslovaque. De retour en France, le général a été admis au Haut Conseil de Guerre et a été fait Grand-Croix de la Légion d’honneur (grade le plus élevé de la Légion d’honneur). Enfin, pendant la Seconde Guerre mondiale, le général Mittelhauser a été nommé commandant du T.O.M.O (Théâtre d’Opération de la Méditerranée Orientale). Il décéda 9 ans plus tard, à Paris, et fut enterré à Lauterbourg dans la tombe familiale, avec les honneurs et les cérémonies militaires.

Un bienfaiteur pour la commune

C’est en 1961 que la municipalité de Lauterbourg a donné son nom à l’une de ses rues. D’une part parce que le père et les grands-parents de ce général y avaient habité, et d’autre part, parce que cet homme avait rendu de grands services à la ville. « Le général connaissait notre commune, il venait rendre visite à ses grands-parents de temps en temps. Après la guerre, il a créé un comité de parrainage avec Tassin-La-Demi-Lune et Craponne, des villes du Rhône, qui ont fait des dons importants pour aider les habitants de Lauterbourg qui étaient sinistrés. Il a aussi œuvré pour que la fabrique de cigares locale puisse rouvrir, au moins pour un certain temps », raconte Jean-Pierre Bitterwolf, du Cercle des amis du patrimoine de Lauterbourg et environs.