Qu’en pensent les amateurs ?

Les observateurs du monde pro se déchirent. Bonne décision ou mauvaise décision d’avoir arrêté les championnats ? En district aussi, la saison est arrêtée. Alors on a posé la question à ceux qui animent nos dimanches matin et après-midi tout au long de l’année.

0
437

Maxime – 25 ans – FC Bischwiller – Meneur de jeu

« Je pense que c’était la chose la plus prudente à faire étant donné l’épidémie actuelle. Par contre, quand je vois les décisions prises par l’État, je me demande en quoi un match de district aurait plus de chance de faciliter la transmission du virus qu’une centaine de personnes dans les transports en commun ? »

Anthony – 21 ans – SS Brumath à l’US Meistratzheim – Défenseur

« Personnellement, je trouve que c’est une bonne chose, la santé doit passer avant tout. On peut bien sûr me dire qu’en Allemagne ça a repris sans trop de réels soucis, mais sans supporters ni rien le football perd un peu de sa valeur. Je préfère qu’on attende quelque temps et pouvoir retrouver des stades à moitié pleins, pour pouvoir reprendre avec les réelles valeurs du football. »

Robin – 20 ans – FC Bischwiller – Gardien de But

« L’arrêt des championnats en France a peut-être été décidé un peu tôt, mais la santé des différents acteurs d’un match reste le plus important donc c’est compréhensible, même si cela a entraîné notre descente en d4 sans nous laisser la moindre chance lors de la phase retour… Quoi qu’il en soit, la santé avant tout et vivement le retour sur les terrains, que ce soit au niveau amateur ou pro car le spectacle offert nous manque à tous. »

Guillaume – 35 ans – AS Neudorf – Défenseur

« À mon âge, ça va, ça permet de bien récupérer (rires). Un peu dégoûté quand même, mais je pense que la décision a été bien réfléchie, même si pour les passionnés c’est dur à accepter. En ce qui concerne les pros, même chose, j’aurais tout arrêté car quand tu vois le banc des remplaçants en Allemagne… Ils sont séparés de trois mètres et après ils entrent, transpirent et se touchent… et surtout, les vies humaines sont plus importantes que le foot et les loisirs.»

Nicolas – 35 ans – AS Hoerdt – Milieu récupérateur

« Même si nous avons tous été frustrés par l’arrêt brutal des compétitions et des entraînements, je pense que c’était sûrement la meilleure des solutions pour la sécurité des joueurs, dirigeants et spectateurs. Le système de classement au ratio points par match joué permet de garder une certaine équité malgré la disparité dans le nombre de rencontres effectuées. Personnellement ce qui me manque le plus c’est l’ambiance des jeudis soir autour des bons petits plats préparés par Claudine, Doris et Robert. Et aussi le casse-croûte le dimanche matin avant le match où tu découvres l’état de forme de chacun en fonction de la soirée qu’ils ont passé la veille ! »