Que faire en cas d’alerte ?

85

Chaque 1er mercredi du mois, à midi, tout le monde a déjà entendu l’essai du signal d’alerte, reconnaissable grâce à un son montant et descendant d’une durée
d’1 minute et 41 secondes. La véritable alerte enchaîne 3 cycles de cette sonnerie, séparés d’intervalles de 5 secondes, et sert à avertir la population d’un danger imminent, en cas d’accident majeur nécessitant un confinement (nuage toxique, accident nucléaire, tempête, attentat…). La fin de l’alerte est annoncée par un signal continu de 30 secondes. En dehors de l’essai mensuel, si le signal se déclenche, les bons gestes à adopter sont de se mettre en sécurité dans un bâtiment, de s’informer (de préférence par le biais de la radio), de ne pas sortir et de ne téléphoner qu’en cas d’urgence vitale.

CONTENU SPONSORISÉ