Porter un chapeau est un art de vivre

Julie Rudloff, originaire de Reichshoffen, s’est lancée il y a quelques temps dans la fabrication de chapeaux. Elle a créé Boketto, une chapellerie artisanale, écoresponsable et feel good.

0
331

Julie a grandi à Reichshoffen, puis à Rottelsheim. Elle est désormais installée à Strasbourg, où elle a créé sa chapellerie. Son parcours est plutôt atypique. Après des études de communication et de commerce, elle a travaillé dans le domaine de l’audit financier.

Au bout de six ans, dont deux passés à Montréal, elle s’est rendue compte que cela ne lui correspondait pas : « J’ai toujours été très manuelle. Petite, je faisais du dessin, de la couture, ou de la broderie. C’est ma mère qui m’a transmis tout cela. J’ai voulu me lancer dans un projet qui dynamise ma vie. J’ai eu envie d’apprendre à créer des chapeaux. J’ai toujours aimé en porter ! », raconte Julie. Après avoir suivi une formation, la créatrice a commencé à fabriquer des chapeaux, des bérets, des bandeaux, des serre-têtes et des barrettes. Tout est fait main, avec des matières responsables. Ses produits seront vendus sur atelierboketto.com dès le 19 novembre.

Grâce à cette activité, elle souhaite valoriser le travail fait main et changer la mode : « Je ne veux pas que ce savoir-faire traditionnel se perde. Selon moi, le chapeau, c’est le reflet de la personnalité, c’est un art de vivre. Quand on en porte un, on se sent confiant, prêt à affronter la journée ! », confie Julie.