Porsche Taycan GTS Sport Turismo, la force tranquille

Le Porsche Taycan prend ses aises. Le constructeur allemand dote sa vénérable berline électrique d’une déclinaison GTS, ici en version break Sport Turismo, qui sait se faire aussi performante qu’endurante.

57
Entièrement électrique, le Porsche Taycan GTS Sport Turismo offre plus de 400 km d’autonomie, tout en étant capable d’avaler le 0 à 100 km/h en 3,7 s. / ©DR

La guerre des sportives haut de gamme bat son plein. Le théâtre des opérations a changé par rapport à la grande époque des échauffourées d’anthologie. Les combattants ont laissé tomber les V8 rugissants et les blocs thermiques surpuissants. C’est désormais à grand renfort de kWh, de batteries démesurées et d’écrans tactiles extra-larges que ferraillent les belligérants. Porsche a déjà jeté un guerrier de choix dans l’arène avec son Taycan, qui a eu l’honneur d’être le premier modèle 100 % électrique de la marque allemande. L’objectif fixé lors de sa sortie fut d’aller bouter la Tesla Model S hors du terrain de jeu de Porsche. Le prestigieux constructeur continue son offensive avec une déclinaison GTS, à la fois performante et endurante, de cette impressionnante berline électrique. Pour mieux mettre en valeur cette nouvelle motorisation, le Taycan s’avance en version break Sport Turismo.

Sacré charisme

Les boucliers et le bas de caisse, retravaillés pour l’occasion, gagnent en sportivité avec des parties noir brillant contrastées et des étriers peints en rouge. L’intérieur se pare d’un parfait mélange de cuir et Race-Tex (un revêtement proche de l’Alcantara) et contribue à l’ambiance sportive. Ce ne sont pas les superbes sièges baquets qui viendront témoigner du contraire.

En version Sport Turismo, le Taycan GTS, qui est également proposé en berline, se fait plus routier, laissant de côté ses appendices qui lui donnaient de faux airs de SUV et abaissant sa garde au sol de 2 cm. Il y a quelque chose du majestueux break de chasse dans cette proposition qui offre 40 l de coffre en plus que la berline (446 l contre 407 l) et une garde au toit arrière supérieure de 45 mm. L’habitabilité générale, déjà exceptionnelle, en sort gagnante.

La présentation est d’une rare modernité, comme en témoigne le vaste ensemble de commandes digitales. Vitrine technologique, le Taycan GTS voit, par exemple, son toit panoramique être obscurci de manière graduelle par simple geste sur l’écran central.

Puissant et endurant

Sous le capot, ce sont deux moteurs synchrones à aimants permanents qui officient, délivrant 517 ch (598 ch quand le mode overboost est activé). Autant dire que le Taycan GTS pousse fort, très fort, malgré ses 2,4 t sur la balance. Le 0 à 100 km/h est expédié en 3,7 s et il ne faut que 12 secondes pour atteindre 200 km/h (sur route autorisée bien sûr !). L’ambiance sonore Sport Sound, censée remplacer la mélopée du 6-cylindres emblématique de Porsche a été travaillée en laboratoire et se révèle être une réussite. D’une précision redoutable et d’une assurance sans faille, le comportement du Taycan GTS impressionne toujours autant.

Malgré cette avalanche de puissance, l’autonomie n’a pas été sacrifiée. La batterie de 93,4 kWh permet de dépasser les 400 km d’autonomie. Grâce à sa tension de 800 V, une recharge de 0 à 80 % est envisageable sur un chargeur spécial. Il faudra tout de même compter 10 heures sur une prise classique. Bien sûr, les tarifs sont à l’avenant de cette proposition d’exception, le Taycan GTS Sport Turismo s’affichant à partir de 136 619 €.

CONTENUS SPONSORISÉS