Seebach – Pia Clauss sauve le kelsch

Il y a quelques années, il restait un seul fabricant de kelsch authentique en Alsace, à Muttersholtz. La couturière seebachoise Pia Clauss s’approvisionnait chez lui pour la confection des objets qu’elle vendait via son association, Hélène de Cœur. Voyant que la fabrication allait s’essouffler à Muttersholtz, elle a décidé de prendre le relais.

2458
Dans sa boutique, Pia Clauss, couturière originaire de Seebach, présente ses articles en kelsch

Le kelsch, tissu fait de lin et de coton, à carreaux, est arrivé en France grâce à Charlemagne, qui l’a importé de Cologne. Il était très présent dans les maisons alsaciennes d’antan. Aujourd’hui, le seul kelsch local est celui de Pia Clauss. Le lin provient de Normandie, mais il est filé et tissé en Alsace : « C’est du kelsch authentique, fabriqué à 80% chez nous, labellisé Alsace Terre Textile. J’utilise les couleurs traditionnelles, mais je crée des modèles uniques en choisissant des formes de carreaux qui n’existaient pas encore », explique Pia Clauss. Elle a inauguré début juin sa nouvelle boutique : Kelsch d’Alsace in Seebach. Elle y propose du tissu au mètre, et ses créations : rideaux, nappes, coussins, trousses, vêtements, chaussons, portefeuilles, abat-jours, accessoires pour animaux et bien d’autres. Ceux-ci sont fabriqués sur place, dans l’atelier attenant, avec l’aide d’une ou deux autres couturières. 

Le kelsch remis au goût du jour

Pia Clauss propose également des produits d’artisans locaux, comme de la poterie, des savons ou des huiles essentielles : « Cela me permet de créer des coffrets cadeaux et de valoriser l’artisanat local. Certains objets mêlent les matières. Par exemple, des potiers vont préparer des socles pour mes abat-jours. Nous donnons à nos produits un look jeune, pour montrer que ce tissu culte n’appartient pas au passé ! », poursuit la couturière. 

Elle a aussi inventé un kelsch recouvert d’un enduit imperméable et anti-effilochage, facilement utilisable en cuisine, et s’adapte, dans la mesure du possible, aux demandes: « Je conçois des rideaux ou des vêtements sur mesure, et je personnalise des articles. Il y a beaucoup de demandes. Nous avons fait le calcul : pour tous les objets fabriqués jusqu’à présent, nous avons utilisé 57 750 000 m de fil ! », s’exclame Pia Clauss, qui propose une grande partie de ses créations sur kelschdalsace.com.  

CONTENUS SPONSORISÉS