Peugeot 508 PSE, la lionne la plus puissante

La nouvelle 508 PSE utilise l’hybridation rechargeable pour devenir la plus puissante des Peugeot de série sans malus.

180

à travers sa nouvelle 508 hyperpuissante, Peugeot crée le concept de la « néoperformance » avec un label baptisé « Peugeot Sport Engenered » qui snobe les émissions de CO2. Cette sportivité est symbolisée par un logo de trois griffes de couleur kryptonite (un vert-jaune fluo) et des inserts de la même teinte sur la carrosserie et l’habitacle.

C’est sur les routes des Alpes Mancelles que cette Peugeot 508 PSE nous était proposée à l’essai. La combinaison d’une motorisation essence 1.6 THP de 200 ch à deux blocs électriques (110 ch à l’avant et 113 ch à l’arrière) alimentés par une batterie 11,5 kWh, produit une puissance cumulée de 360 ch développant 520 Nm de couple en mode Sport (330 en Hybrid, Confort ou 4 roues motrices et 140 en 100 % Electric). Couplée à une transmission intégrale et une boîte auto à 8 rapports, cette mécanique « propre » sans malus ni TVS est capable d’un 0 à 100 km/h en 5,2 secondes et atteint les 250 km/h, tout en pouvant rouler 42 km en mode 100 % électrique.

Côté apparence, cette auto garde les mensurations d’une 508 ordinaire avec toutefois une caisse abaissée de 4 mm, des barres antiroulis épaissies et des voies avant et arrière élargies. Des jantes de 20” chaussées de Michelin Pilot Sport 4S et des freins à disques surdimensionnés de 380 mm complètent le tableau. Dans l’habitacle, à l’exception de sièges baquet Alcantara/cuir spécifiques, on retrouve l’ambiance 508 avec sa grande planche de bord et son i-Cockpit derrière ce petit volant devenu caractéristique de la marque mais dont le méplat est ici marqué des trois griffes kryptonite.

Avalez les kilomètres

Sur la route, la lionne se montre silencieuse et ferme, sans négliger le confort grâce à sa suspension pilotée. Les démarrages (électriques) sont époustouflants, de même que les relances. Quant à sa tenue de route ; elle est irréprochable tout comme son agilité malgré son surpoids de 1 850 kg dû à l’hybridation. 

On est toutefois un peu frustré qu’elle ne soit pas un tantinet plus radicale et joueuse. Lors des 150 km de notre essai, dans la partie citadine et périurbaine nous avons réussi à rouler 35 km en tout électrique, avant de passer en mode hybride dans la campagne sur environ 70 km, et de finir en mode sport pour la partie autoroutière, histoire de franchir le s 140 km/h comme une fleur et de flirter avec le 200 grâce à la batterie bien rechargée en roulant et au mode B (break). 

À l’arrivée, l’ordinateur de bord indiquait une consommation de 9 l/100 km, mais sur 115 km et à une cadence plutôt élevée ; ce qui est finalement pas mal. 

Au final, cette 508 PSE se révèle une familiale séduisante capable de beaucoup de fougue avec ses 520 NM de couple disponibles mais aussi de minimiser le budget carburant en la rechargeant très régulièrement. 

Son seul vrai défaut : son prix. La 508 PSE berline s’affiche effectivement à partir de 67 100 € (+1 300 € pour la SW).  

CONTENUS SPONSORISÉS