Peugeot 308, retour gagnant

Star du segment des compactes familiales chez Peugeot, la 308 effectue un retour gagnant entièrement revue et modernisée affichant le nouveau visage du lion Sochalien.

36
Plus musclée et dessinée, la face avant attire les regards. C’est elle qui inaugure le nouveau logo de la marque. / ©documents remis

Cette nouvelle 308 reste bien identifiable mais devient plus attractive car elle s’intègre désormais totalement dans le style de la gamme.

Plus attractive

Sa large calandre verticale badgée du nouveau logo de la marque, des feux full matrix LED étirés comme les yeux d’un fauve et les célèbres crocs lumineux en feux de jour lui donnent une allure plus statutaire. Elle voit sa longueur augmentée de 11 cm à 4m37, et son empattement prend 5,5 cm supplémentaires au bénéfice de l’habitabilité. Le capot avant allongé, le pare-brise reculé et la hauteur abaissée de 2 cm confèrent une image très dynamique à l’auto. Une impression renforcée par les flancs sculptés et l’apparition sur les ailes avant et les moyeux de roues du nouveau logo à tête de lion stylisé années 60. L’arrière n’est pas en reste avec des ailes très galbées et un hayon littéralement sculpté en plusieurs volumes. Résultat : la nouvelle 308 affiche un Cx de 0,28.

Intérieur haut de gamme

À bord, tout est nouveau et inspiré des modèles supérieurs de la gamme. L’utilisateur a accès à toutes les informations et fonctions de l’auto via un combiné d’instrumentation en 3D sur les finitions hautes, en 2D sur les autres, avec un choix entre cinq affichages, et un écran tactile de 10 pouces avec touches tactiles de raccourcis pour un accès simplifié. Une rangée de touches piano reste disponible pour les réglages. Seul l’accès à la climatisation uniquement via l’écran reste un peu compliqué. La planche de bord, également nouvelle, est faite de matériaux soignés agréables à l’œil et au toucher. Bien que d’un aspect moderne, cet intérieur reste sobre et chic.

À l’arrière, le style est tranché, sculpté en plusieurs volumes. Les épaules sont larges, soulignées par la signature lumineuse à LED aux trois griffes.

Trois types de motorisations

La nouvelle 308 est proposée avec des motorisations essence trois cylindres de 100 ch (BVM6) et 130 ch (BVM6 ou EAT8), un diesel de 130 ch et deux hybrides rechargeables de 180 et 225 ch (BVM6 ou EAT8). C’est le 130 ch que nous avons retenu pour notre essai en finition GT Pack. Même si le 110 ch peut se montrer largement suffisant, celui-ci est beaucoup plus réactif et bien adapté à la boîte auto EAT 8 et ses différents modes de conduite, notamment en Sport. Les accélérations sont franches et efficaces, et la consommation maîtrisée aux environs de
6 l/100 km.

On est bien installé dans les sièges avant enveloppants et confortables. La position de conduite est presque parfaite, la direction est précise et réactive, le châssis très équilibré. La suspension typée confort atténue toutes les aspérités de la chaussée. Dans l’ensemble, cette nouvelle 308 va devenir une référence dans la catégorie des familiales compactes. La gamme débute à 24 800 € avec la version 110 ch et grimpe à 34 600 € en version 130 ch GT Pack. Le diesel 10 ch va de 30 700 € à 37 100 €. Enfin, les versions hybrides rechargeables de 180 à 225 ch vont de 36 800€ à 44 900 €. La version SW (+ 1 000€) est également d’ores et déjà disponible.

Dans l’habitacle, le numérique est roi avec un combiné d’affichage disponible en 3D et un écran tactile 10 pouces qui se manipule comme un smartphone.

CONTENUS SPONSORISÉS