On se retrouvera

62

L’abstention bat des records. En Alsace, on s’est même abstenu de voter pour le parti des abstentionnistes (Christophe Hecker a fait 3,56 % au premier tour), c’est dire si on s’abstient. Et pourtant, personne ne nous met un couteau sous la gorge. Qu’elle est la cause de cette irritation démocratique, m’a demandé ma voisine ? Comme je suis un optimiste, que je ne veux surtout pas décevoir ma voisine, j’ai pensé poser la question à des spécialistes, mais j’ai craint qu’à la fin, comme disait Coluche, avec leur réponse, je ne comprenne plus la question que j’avais posée. Alors, c’est quoi le problème ? À la télé, on a l’impression d’entendre des enfants se bagarrer pour une Tête Brûlée, ces fameux bonbons qui sont censés arracher la gueule. En fait, c’est la masse de stupidités racontées et relayées par les médias qui nous décolle les neurones lors de ces soirées électorales aussi intéressantes que la liste des courses de Marine un lendemain de défaite. Maintenant, lorsqu’on regarde la télé un soir d’élections, c’est un sentiment de dégoût, de honte aussi, un sentiment dégradant qui nous pique la gorge. À les écouter, ils sont tous beaux, ils ont tous gagné et les autres sont des têtes de cons. Les discours sont inaudibles, chacun y gratte sa petite phrase, à son seul avantage bien entendu, alternant entre la démagogie et la mauvaise foi, sans virtuosité. Et nous, on se ressert des nouilles en regardant ce spectacle mis en scène par des chaînes qui ne sont pas là pour contredire qui que ce soit. Mais l’espoir est là ; quelques-uns, qui avaient fait Z’illusion il n’y a pas si longtemps, se sont raclé la gorge, mordu la langue et cassé les dents. (Disponible dès ce lundi en librairie dans la série des Martine, Martine W perd sa voix). Les électeurs, même s’ils vont aux urnes avec la fougue d’une tortue d’eau douce avant de monter un dimanche soir une étagère Kallax, ne sont pas dupes très longtemps. Alors, comme je suis le président du parti des optimistes, je vous le dis la gorge nouée : « Notre score lors des législatives, certes proche de celui des yaourts sans matière grasse, est déjà une victoire ».

CONTENUS SPONSORISÉS