Okoté, une plateforme au-delà du soutien financier

La plateforme de cofinancement www.okote.fr se déploie désormais sur le territoire d’Alsace Nord. Elle est unique en France par son fonctionnement et par les projets soutenus, utiles aux habitants : Anne Schmitt et sa future association vont en bénéficier (lire encadré).

451
Cécile Herrmann et Okoté accompagnent individuellement et collectivement les projets innovants. / ©C. Jung/Flash story

Lorsqu’un citoyen décide de participer à hauteur de 10€ à une cause qui lui est chère, la collectivité abonde à hauteur de 10€ également, et une entreprise partenaire de même: le don est multiplié par trois. C’est le principe de la plateforme d’abondement participatif Okoté, créée en 2020 par France active Alsace.

Depuis 25 ans, « l’association a pour objet de financer, accompagner et mettre en réseau des entrepreneurs », explique Cécile Herrmann, chef de projet. « Okoté est un des derniers outils créés pour favoriser l’émergence de projets innovants et à impact positif d’un point de vue sociétal, environnemental ou économique, et leur donner les moyens de se développer. »

Imaginer ensemble l’avenir

En 2022, ce sont 25 projets qui ont déjà été soutenus, comme par exemple Loulacouches qui va démarrer au chantier d’insertion Utiléco à Haguenau, ou le projet Licht, « un futur café-boutique imaginé par la Fédération des aveugles, co-financé par Cuisines Schmidt, cite Cécile. Pour l’entreprise, ce type d’initiative permet d’imaginer avec des spécialistes à quoi ressembleront les cuisines connectées et adaptées au handicap.» Au-delà d’un soutien financier, « c’est une connexion durable entre entreprises et associations : comment imaginer ensemble l’avenir de notre territoire, conjointement avec les collectivités comme la CAH, la CeA et l’Eurométropole »


Anne Schmitt lance La fabrique en rose

Exit Femmes en rose, sa société, bonjour La fabrique en rose, son association dont la campagne Okoté commencera en septembre. Anne Schmitt, qui après son cancer du sein est désormais sous chimiothérapie à vie, a choisi « d’accompagner les personnes avec tout type de cancer, hommes et femmes, ainsi que leurs familles ». Épaulée par sept personnes dont son mari, Anne pourra ainsi s’investir pleinement dans l’écoute et le conseil, mais également développer les ateliers créatifs et deux box bien-être. « Le projet a plu à Okoté dont la campagne financera le matériel, les intervenants et les box distribuées en oncologie à l’hôpital de Haguenau et aux futures adhérentes. »

CONTENUS SPONSORISÉS