Offendorf – Le Cabro a le vent en poupe

Cet été, le Musée de la Batellerie fêtera ses 20 ans. Il se situe à Offendorf, qui était autrefois le plus grand village de bateliers de l'est de la France. Installé dans une péniche, il présente le mode de vie des familles de marins et leurs techniques de navigation.

211
Le capitaine Raymond Friedmann accueille le public à bord du Cabro. ©Fleckinger Cyrille - OT Rhénan

Ce bateau-musée a été baptisé Cabro, comme l’association gérant le lieu : le Cercle Amical des Bateliers Réunis d’Offendorf (CABRO). Le public y apprend l’histoire et les traditions liées à la navigation sur les canaux, grâce à une importante collection d’objets, de documents, de maquettes. En plus de la salle d’exposition, la cale, la salle des machines, le logement et la timonerie peuvent être visités.

Sur place, d’anciens bateliers répondent aux questions, détaillent les équipements, évoquent les fêtes religieuses qui animaient la vie des marins. Raymond Friedmann, le président du Cercle, fait partie de ceux-ci : « Je suis toujours là pour donner des explications, et c’est ce qui plaît aux visiteurs. Nous, les membres du Cercle, nous étions bateliers. Nous pouvons raconter la vie à bord, ce que nous avons vécu. Mon père et mes grands-parents faisaient déjà ce métier. J’ai toujours habité et travaillé sur l’eau. Aujourd’hui, je suis heureux de m’occuper du musée et je ne suis pas prêt à déposer mon sac à terre ! », souligne le président.

Le bateau-musée se situe à Offendorf, ancienne cité batelière. ©Fleckinger Cyrille – OT Rhénan

La péniche alsacienne rejoint le réseau muséographique du Parc Rhénan

Le projet transfrontalier « Renforcement des rencontres citoyennes au-delà du Rhin grâce au réseau muséographique du Parc Rhénan » a été adopté en mars dernier. Il permettra d’élargir le réseau actuel, qui compte une dizaine de musées et deux centres d’initiation à la nature et à l’environnement, tout en mettant en valeur le patrimoine culturel et les traditions populaires.

Deux établissements supplémentaires y seront prochainement intégrés : le Musée d’histoire locale d’Eggenstein-Leopoldshafen, en Allemagne, qui présente la situation des réfugiés dans le Rhin supérieur et les anciens ports, et le Musée de la Batellerie d’Offendorf. Raymond Friedmann s’en réjouit : « Le fait de rejoindre ce réseau nous apporte plus de visibilité, surtout auprès du public allemand. Dans le cadre de ce projet, nous sommes en train de préparer les audioguides en français et en allemand, mais nous continuerons à être présents sur le bateau et à répondre aux questions des visiteurs ! », assure le président.

Les touristes et les locaux découvrent le mode de vie des bateliers. ©Fleckinger Cyrille – OT Rhénan

CONTENUS SPONSORISÉS