Nos amis les animaux

Il y a depuis quelque temps de nouveaux résidents à l’EHPAD du Soultzerland à Soultz-sous-Forêts : des poules, un lapin, un chien ainsi que des moutons. Ils font la joie des seniors qui, à leur contact, s’expriment davantage et sont plus ouverts.

0
89

L’EHPAD du Soultzerland accueille des personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer ou de maladies apparentées, ainsi que des personnes âgées dépendantes. L’établissement compte environ 60 résidents.

Le personnel leur propose régulièrement de nombreuses animations : rencontres intergénérationnelles, ateliers créatifs, séances de gymnastique, balades, cuisine, ateliers de stimulation de la mémoire… En plus de tout cela, la directrice a eu la bonne idée d’introduire des animaux dans et autour de l’établissement.

TISSER DES LIENS AVEC LES ANIMAUX

Il y a tout d’abord eu des poules, puis un lapin, puis un chien et, pour un moment, des moutons qui se laissent admirer pendant qu’ils « tondent le gazon ». Ils ont tous été prêtés à l’EHPAD, sauf le chien, qui est le petit compagnon de Mélodie Gothié, animatrice au sein de l’établissement. Les seniors prennent plaisir à regarder leurs colocataires à quatre pattes, ils s’occupent d’eux. Ils leur donnent à manger, les caressent, cherchent les œufs, nettoient la cage…

PLUS DE COHÉSION SOCIALE

Cela rappelle de bons souvenirs à certains résidents, qui avaient des animaux chez eux, et les aide à se sentir bien. Cela favorise aussi les échanges entre les seniors et le personnel. La présence des animaux crée le contact, ouvre le dialogue.  « L’animal est un bon vecteur de lien social. Il y a par exemple une dame qui s’exprime uniquement quand elle a le lapin dans les bras. Une autre personne ne voulait plus sortir, elle ne voulait même pas m’ouvrir la porte. C’est le chien qui a permis de renouer le contact. Maintenant, elle sort et participe aux activités. Les personnes alitées peuvent aussi profiter de la visite des animaux », explique Mélodie Gothié, ravie de cette expérience.