Nadal est-il un joueur d’avenir selon les joueurs alsaciens ? 

Après le 20e titre en Grand Chelem de Rafael Nadal (34 ans) – son 13e à Roland-Garros – nous avons demandé à nos grands « témoins » bas-rhinois comment ils voient la suite et comment ils ont vécu ce Roland-Garros très particulier, presque sans public, et dans le froid automnal de la capitale.   

0
320

Florent Walter (ex -30) : Entraîneur TC Bischwiller

« Le plus impressionnant chez Nadal, c’est sa longévité et son amour pour le tennis. Je pense qu’il va encore gagner 2 ou 3 titres du Grand Chelem, peut-être même plus encore, mais ça dépendra de son physique.  Je me suis passionné pour ce Roland-Garros à partir des 8e de finale. Le public manque, c’est sûr. Pour ce qui est de la nouvelle génération, je vois comme leaders Jannik Sinner (Ita. 19ans, 46e ATP), Hugo Gaston (Fra. 20ans, 157e ATP) et Stefanos Tsitsipas (Gre. 21ans, 5e ATP). Dominic Thiem (Aut. 27 ans, 3e ATP) est déjà plus âgé. »

 

Davy Sum (ex 585e ATP) 31 ans – Ill TC 

« Ce qui m’impressionne le plus chez Nadal, c’est son état d’esprit : toujours combatif, toujours à chercher plus et à faire mieux, et fair-play. Je pense qu’il ira jusqu’à 24 Grand Chelem dans sa carrière. Je n’ai pas autant regardé RG que les autres années… Pour moi, le vrai leader de la Next Gen, c’est Sinner ! Pour l’anecdote, j’ai joué contre Hugo Gaston en 2017 en match par équipe à Toulouse. J’avais perdu en 3 sets, 3/6 7/6 0/6 ! Physiquement il m’avait impressionné, je n’avais jamais joué contre un joueur qui défendait aussi bien que lui, tous niveaux confondus. Il faisait de grands écarts sur dur extérieur pour chercher des balles… Je m’étais dit, il va devenir bon ce jeune ! » 

 

Lionel Mangold – Secrétaire général de la Ligue de tennis du Grand Est  

« Ce qui m’impressionne chez Nadal ? Son humilité, et sur le court, outre ses tocs qui m’ont toujours amusé, sa persévérance, et la précision de ses coups. Les Grand Chelem, il va aller chercher les 30, non ? Plus sérieusement, je le vois dépasser les 25.   Ce Roland-Garros a été difficile, peu d’ambiance, mais il fallait le faire pour l’écosystème de ceux qui font RG. On a appris à jouer dans le froid, avec un toit et de l’écho, une première pour
tous ! La nouvelle vague… Le premier nom qui me vient est Thiem, malgré son âge, il va vouloir connaître des victoires en grand chelem comme Nadal, Djoko ou Federer, il peut complètement y arriver, il travaille comme un acharné pour ça. Et puis plus tard ce sera un Alsacien, mais je ne vous dévoile pas encore le nom ! »